Pourquoi quand tu es marxiste-léniniste, ou keynésien, ou ultra-nationaliste tu vas voter pour Boris.

Argument un : cela donne des boutons à la pensée unique, et c’est tellement jouissif, qu’il faudrait être masochiste pour s’en priver.

Arguments suivants :

doigt d'honneur 2

- Si tu veux nationaliser, rétablir le monopole du service public, instaurer la planification, l’Eurocratie te l’interdit. Il faut donc d’abord sortir de l’Eurocratie, même avec un projet ultra libéral de Singapour sur Tamise, pour pouvoir construire Berlin-Est sur Tamise. Amis marxistes il faudrait peut-être revenir aux fondamentaux, et faire un peu de politique, plutôt que de dégouliner de bons sentiments, et de faire la courte échelle à ceux qui vont vous défenestrer quand ils auront pris le pouvoir, comme cela s’est passé en Iran il y a quelques décennies . 

- Si tu veux profiter des réducs de Mario et consorts sur les taux d’intérêt, et faire une vraie politique de relance budgétaire avec un déficit de 25%  du P.I.B  pour faire de la croissance et de l’inflation, en Eurocratie c’est impossible. Angéla ferait bombarder Londres. Barnier demanderait un procès de Nuremberg, et Moscovici te rappellerait que c’est étranger aux principes des sociaux-traîtres. Donc là encore tu votes Boris, si tu es vraiment keynésien. Boris qui d’ailleurs annonce une politique économique keynésienne après le Brexit, mais c’est son problème.

- si tu veux choisir qui rentre dans ton pays, en Eurocratie c’est impossible. Tu dois accepter les gens biens, mais aussi les gens moches, les réfugiés mais y compris ceux qui te vomissent dessus. Donc si tu en ras la casquette de t’excuser en permanence, et que finalement tu penses que ta civilisation est celle du progrès, là encore tu votes Brexit. 

C.Q.F.D



La droite la moins bête du monde.

90D2A731-D1EB-42FF-9D1E-BB4BE2F0E622Comment éviter cette nuit qui tombe sur l’Europe ? Fastoche, fait comme Boris : Exit l’Eurocratie  et annonce une politique de relance keynésienne : l’argent frais pour le système public de santé ,  préservation du pouvoir d’achat des classes populaires et moyennes avec embauche de 50 000 nouvelles infirmières pour le système de santé,  et recrutement de 6 000 médecins généralistes supplémentaires. Engage toi aussi à maintenir la pression fiscale en l’état : pas d’augmentation de l’impôt sur le revenu, ni de hausse de la TVA avec cerise sur le gâteau :  salaire minimal horaire qui progresserait de 8,21 livres à 10,50 livres. Bref, on est chez nous, et on ne fait pas la politique de Bruxelles, on fait une politique conforme à l’intérêt national. Résultat : les électeurs travaillistes qui ont voté Brexit vont voter Boris, et ce dernier après avoir piqué Londres à la gauche, va piquer ses électeurs à  celui qui pense qu’être à gauche consiste à  soutenir l’obscurantisme et à ne pas être clair sur le Brexit.  On avance, on avance. Vendez vos trois actions FDJ, et profitez des taux négatifs de Mario pour vous endetter, afin d’acheter des actions anglaises. 
 



Faire du Chili en Grèce.

picsouLa réforme continue : faire du néo libéralisme partout, en Grèce comme ailleurs, comme au Chili, comme en France. En Grèce le malade n’a pas été encore assez saigné : on va y ajouter des restrictions du droit de grève, une suppression des conventions collectives, dans le cadre du « grand projet de loi pour la croissance » du premier ministre conservateur. Bref, les mêmes recettes depuis quarante ans, qui n’ont jamais mené aux crises, comme en 2008, ou comme en 1929. Fuck le progrès, vive l’age de pierre social, fuck les nations, vive le capitalisme apatride mondialisé. C’est une bonne recette certainement. Tic tac, tic tac.



Pourquoi l’Occident démocratique va tomber.

Denim pants around ankles.

Mourir pour Dantzig était déjà un débat. Mourir pour Hong Kong n’est même pas un débat. A quoi croient ceux qui nous dirigent ? A rien à part à eux mêmes, à leur carrière, à leur jouissance, c’est à dire à pas grand chose. Ils ont fait la crise totale, ils sont la crise totale, ils vivent de la crise totale. Et c’est tout. 



Combien de temps pensez vous pouvoir tenir ?

On posait cette question le 13 Janvier 2019. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts. La répression s’est renforcée, l’ordre règne, enfin presque. En réalité le pays s’enfonce, c’est la conséquence du néo-libéralisme de quarante ans, de la volonté de revenir à l’age de pierre social. La drame se rapproche.

Voilà donc un des articles qui a provoqué la censure Facebook.

 Combien de temps pensez vous pouvoir tenir encore ? 13 janvier

 

043044

Combien de temps pensez vous pouvoir tenir encore avec des commerces et des banques barricadés, dans cette ambiance de guerre civile, avec un ratio d’un policier pour deux ou trois manifestants ? Surtout combien de temps pensez vous pouvoir tenir encore, quand fin Janvier les contribuables vont découvrir le vrai visage du prélèvement à la source : une avance de trésorerie de plusieurs milliards d’Euros au détriment de nombreux imposables, ceux qui n’étaient pas mensualisés, ceux qui allégeaient la facture grâce aux défiscalisations qui ne se retrouveront pas toutes dans le chèque de Janvier ? Appelons un chat un chat : moins d’un ménage sur deux paye l’impôt sur le revenu, quelle est la proportion chez les gilets jaunes ? Elle est beaucoup plus importante. Et surtout la question qui dérange c’est : pour qui ils ne veulent plus payer d’impôts ? Hein pour qui, vraiment, à votre avis, nous posons la question à tous ces hypocrites qui ont bien compris, mais qui font comme si ils ne savaient pas ?

Le brun cette couleur tendance que l’on disait, et qui va si bien aux classes moyennes victimes des crises de surproduction. Il y a longtemps que l’on a annoncé ce basculement consécutif aux tentatives de régulation de la crise par les politiques économiques de l’offre. Regarde la nuit qui tombe sur l’Europe : on l’a dit, il y aura un moment où la pensée unique regrettera les poooopulistes qui eux, jouent encore la règle des institutions démocratiques. Mais la pensée unique est en train de ressusciter la bête sombre, on sent son souffle roque sur les nuques fragiles des incrédules, des naïfs, de ceux qui pensaient encore en avril 1940 que l’on trouverait bien encore un arrangement, une compromission. Est-il encore temps de faire marche arrière ? Probablement non, car il faudrait une résilience des démocraties européennes incroyable, improbable, tellement elles sont devenues vermoulues, corrompues, qu’elles puent l’odeur de merde des écuries d’Augias . Et cette fois ci, comme toujours, il suffira d’une nouvelle et ultime crise financière majeure pour provoquer un Mad max généralisé. Bravo pour ce résultat à tous les profiteurs, les parasites sociaux, les jouisseurs sinistres, qui vont nous renvoyer aux heures sombres de l’histoire. Un détail, comme disait l’autre.



La baisse du chômage continue.

radicalisation gilet jauneMême en tripatouillant les chiffres ils annoncent une augmentation du chômage de 10000 personnes au troisième trimestre 2019. On est très surpris : il suffit de nous lire pour comprendre que le néo-liberalisme dans une atmosphère de déflation et de surproduction, c‘est la bonne politique. Surtout en faisant encore plus dogmatique que tout le monde, en ayant le pied bloqué sur la pédale, (budgétaire), et en lâchant un peu quand la populace fait mine de marcher sur l’Elysée, ce qui ne sert à rien. On achève de couler les banques avec la politique de dingue des banques centrales, et on va y être. Tout va bien Madame la marquise nous tenons la situation en main, au Chili, au Liban, le 5 décembre en France, et même un peu avant il semblerait. Manquerait plus que les chars Leclerc tombent en panne, ou que la police pactise avec les émeutiers. A vos scénarios, l’histoire avance.



Chomanicide

clochardLe gouvernement décide de qualifier en infraction pénale toutes les actions qui plongeront les Français dans la pauvreté. Poisson de Novembre, on déconne, on déconne…



Ce face à face qui prend forme.

drapeau françaaisLa pensée unique prend peur, mais pas la pensée unique mondialisée. Fini de rire : la dissolution de la Nation française prend forme pour répondre aux impératifs de l’accumulation du capital apatride. Que du bonheur pour les arrivistes : la partition de la nation en bantoustans ethniquement et religieusement homogènes, sera récompensée par l’accession d’une nouvelle élite à la tête des regroupements tribaux incapables de s’opposer à la volonté des F.M.N. Évidemment avant l’aboutissement de ce projet, un peu de sang va couler. Puis, dans l’esprit des mondialistes, les choses se stabiliseront. Et ils pourront continuer de faire leur beurre. Marine nationale d’un coté, Frères musulmans de l’autre, le petit Bonaparte au milieu avec ses amis banquiers pour compter les coups, et encaisser les coupons, et quelques bobos en uniforme de larbin du grand capital, en voilà un beau dessein d’avenir. Sauf que le calcul peut s’avérer foireux, car des « idéalistes » ne se contenteront pas d’une délégation de pouvoir sur des zones délimitées. La France convertie et soumise comme dirait l’autre, c’est un beau projet, il y a des adeptes, comme il y a des adeptes du grand retour d’Adolphe pour une Europe aryenne comme il faut. Les combattants de ces deux camps comptent bien sur l’histoire, et les calculs foireux de l’élite mondialisée, pour se faire face, et aboutir à la grande explication finale, et que le meilleur gagne. Il y a un autre projet, le pire de tous, à l’exception de tous les autres : c’est celui de la Nation française. Pour cela il conviendrait de sauver le soldat France, sans concession, en ne s’excusant sur rien : la France éternelle à prendre entièrement ou à laisser. Soyons clairs pour ce qui nous concerne : si la nationalisme est un prétexte à la constitution de bandes armées pour casser de l’ouvrier et du paysan, cela serait sans nous. Car la Nation est un contrat social entre ceux qui partagent le mêmes valeurs, les autres doivent prendre le bateau, désolé pour l’ancien trotskiste devenu tonton maniaque, puis roue de secours de ce qui reste du PCF, et qui aimerait bien sauvegarder deux trois mairies en pactisant avec l’obscurantisme. Ce n’est pas avec ces politiciens professionnels que le progrès avancera. Et malheureusement pour un projet d’une Nation grande et libre, il nous faudrait des héros, et pas des bouffons, et nos héros sont morts, nous les fêterons demain, 11 Novembre. Ainsi disparaissent les civilisations, et la notre était grande.



Il y a trente ans : l’O.P.A de la R.F.A sur la R.D.A

trabantBien sûr on ne va pas regretter ce royaume de la petite bourgeoisie moralisante, où les queues et l’intégrale de Lénine étaient réservées à la populace, et les privilèges aux apparatchiks. Mais il faut se souvenir de la morgue des négociateurs Ouest Allemands humiliant les représentants de la R.D.A, (ceux qui avaient fait tomber le mur), jusqu’à mettre mal à l’aise les négociateurs occidentaux, pour comprendre la volonté de profiter de la réunification pour coloniser un nouvel espace vital, une nouvelle frontière, bénéficier d’un rente ricardienne en faisant une OPA sur une main d’oeuvre qualifiée, sur des actifs Est-Allemands, sous le prétexte de les privatiser. Le capitalisme n’est jamais bisounours, il est souvent prédateur et rapace. Le ressentiment Est-Allemand est aujourd’hui terrible, et se traduit par une nouvelle tentation brune chez les descendants de l’épuration ethnique d’après la seconde guerre mondiale. Ils auront perdu deux fois : des territoires de la Prusse orientale au profit de l’Union soviétique et de la Pologne, et une seconde fois le contrôle de leur terre d’accueil rachetée à bon compte par l’autre Allemagne, puis colonisée par la mondialisation. Le comble étant que ceux qui les opprimaient sous la bannière communiste, sont devenus en tournant leur veste, les collabos de la privatisation qui allaient permettre aux anciens cadres communistes de s’en mettre plein les poches en bradant aux intérêts Ouest-allemands le bien public. L’autre conséquence fut que la « réforme » gagna l’Europe entière, les pays de l’Est servant auparavant de chiffon rouge, pour dissuader les tenants de l’age de pierre social de jeter le bouchon un peu trop loin. Depuis, l’économie de l’offre a fait son chemin avec ses crises de surproduction et financière, sa déflation et ses risques de crises systémiques. Un autre chemin est possible que ce modèle du dix-neuvième siècle dont seules les guerres permettaient de résoudre la surproduction permanente. Mais non, une fois encore c’est l’embrasement qui l’emportera, même si on parlera de guerre civile plutôt que d’un conflit militaire, en France surement, ailleurs probablement.   



Marche arrière toute.

déraillement

 

Marche arrière sur la règle intangible du déficit budgétaire à 3% du PIB, marche arrière sur la Russie, ancien grand méchant, futur partenaire (?!), marche arrière sur la Syrie où Assad devait tomber en 15 jours d’après le repris de justice du Conseil constitutionnel quand il était aux affaires étranges, marche arrière sur l’Otan qui serait à l’agonie tellement Trump s’en fout de l’Eurocratie décadente, bientôt marche arrière sur les retraites ainsi que sur le multi culturalisme. Les nazes ont encore frappé devant la branlée qui s’annonce aux municipales, devant la dispersion des arrivistes de l’assemblée nationale où le gouvernement risque de ne plus avoir de majorité. Il suffisait de nous lire depuis dix ans pour anticiper le merdier où nous conduirait la morgue et les certitudes de la pseudo élite française. Direction pour cette dernière, vers les poubelles de l’histoire, et passons à autre chose, mais autre chose risque fort d’être une crise de civilisation. Dégagez de notre horizon sociaux traîtres, néo-libéraux, mondialistes. Et tant que l’orchestre joue, dansons encore dans la salle de bal du Titanic, mais avec de l’eau jusqu’aux chevilles ce n’était déjà pas simple, alors jusqu’aux genoux… Même pas peur. Héros du 11 novembre, sortez de vos tombes pour botter le cul des vivants, drapeau debout, revenez à nous les acteurs de notre histoire pour laquelle nous ne nous excusons sur rien. France, lève toi, maintenant.



12

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation