Rouen : une catastrophe normale.

autrucheDéjà victime d’une fuite de gaz, à la suite d’une négligence en 2013, l’usine Lubrizol de Rouen est cette fois-ci complétement dévastée. Il est probable que comme pour AZF ou Notre-Dame, on ne saura jamais la cause du sinistre. En réalité on peut s’attendre à une multiplication de ce genre de catastrophe dans les années à venir. Dans un pays où tout le monde s’en fout, où la corruption est généralisée, où on assiste à la montée en puissance au travail des générations de la bienveillance à l’école, où   le risque terroriste est permanent, où le profit de court terme est roi, un autre résultat serait surprenant. Symptôme d’une société en déliquescence, la catastrophe annonce une série de catastrophes. Pas convaincu ? Vas voir les conditions requises pour le transport des matières dangereuses, et leur application sur le terrain. Ayons peur.



Banques centrales ou marchés : qui fait les taux d’intérêt ?

SANGCe qui se passe concernant le REPO aux Etats-Unis est très intéressant d’un point de vue théorique. Rappelons les faits : depuis deux semaines la FED est en lutte pour contenir une explosion des taux sur le marché monétaire, dans sa partie la plus fondamentale, le marché au jour le jour. Rappelons la théorie : si tu es libéral tu penses que le marché dicte sa loi. Si tu es keynésien ou monétariste tu penses que la Banque centrale peut tout. Cette différence est probablement devenue obsolète, et cela pour deux raisons :

D’abord une banque centrale peut se faire surprendre. C’est bien ce qui s‘est passé sur le REPO quand les taux sont montés à 10%. C’est la conséquence d’un développement de technologies informatiques pas toujours sous contrôle. Ainsi au plus fort de la crise de 2008 des banquiers ont carrément arraché des prises électriques des ordinateurs pour limiter la panique des logiciels.

Ensuite le Roi est maître de sa monnaie, mais seulement si il est crédible comme souverain. Or les Banques centrales ont galvaudé leur prestige dans des politiques démentes. Elles risquent aujourd’hui de payer au prix fort leur laxisme.

C’est pourquoi nous sommes convaincus, tout en restant keynésiens, que les marchés vont finir par exploser les taux au prix d’une crise financière majeure.



Un peu de décence

enfants aux travails

 

Vous avez volé mon enfance, vous avez détruit mes rêves…

Oui, comme disent :

 

  • Les 217 millions d’enfants qui travaillent dans le monde pour fabriquer les saloperies consommées par les Greta des pays riches.
  • Les milliers d’enfants enlevés et dépecés de leurs organes pour des greffes à des receveurs riches.
  • Les milliers d’enfants victimes des réseaux pédophiles.
  • Les millions d’enfants qui survivent sur les décharges des bidonvilles.
  • Les milliers d’enfants orphelins de guerre, ou mutilés des mines.

 

Pensée unique, ton baratin sur le climat, ils s’en foutent, ils voudraient seulement vivre ici et maintenant. Aussi, oui, un peu de décence, et probablement deux baffes, ne feraient pas de mal.



La Fed continue d’assister le marché monétaire.

trouilleL’injection de liquidités de la Réserve fédérale sur le marché des pensions continuent pour la deuxième semaine, encore plus de cinquante milliards de Dollars le 23/09/2019. Les explications conjoncturelles de la première semaine sont de moins en moins crédibles, (entreprises qui auraient oublié qu’il faudrait des liquidités pour payer les impôts, par exemple, n’étant pas la plus saugrenue de celles avancées). L’hypothèse d’une méfiance généralisée des banques entre elles prend forme. Les jours à venir permettront de savoir si un grand malade se cache parmi elles, et que cela met en panique les autres.  La FED a déjà laissé entendre qu’elle pourrait continuer ses interventions dites REPO jusqu’en octobre. Rappelons que les crédits étudiants, les prêts à la consommation, les crédits auto ont pris une envergure que seule la politique très souple de la FED a autorisée. Pour beaucoup des engagements pris, il est certain que les défauts seront nombreux. Sur les crédits étudiants la situation est totalement dramatique. Il n’est donc pas absurde de penser que dans le cénacle très fermé des financiers de New-York, des doutes et des soupçons commencent à gâcher l’ambiance.

Nous avons développé il y a maintenant plusieurs années l’hypothèse que les Banques centrales ne pouvaient plus remonter les taux, et qu’elles étaient rentrées dans une logique mortifère d’argent facile. Et nous avons émis l’hypothèse, pas très keynésienne on vous l’accorde, que ce sont les marchés qui allaient se charger du job de remonter ces taux, car la politique d’argent facile finira par provoquer une crise de confiance généralisée. Si ce n’est maintenant, c’est assez inéluctable. A suivre. 



Le bal des faux culs

pensee-uniqueIls défilaient sans rire pour le climat avec les gilets jaunes qui ont obtenu le report de la taxe carbone, cela a permis aux médias de complétement « oublier » la manifestation, le même jour, pour les retraites. Silence radio, rien, que dalle, nada, le climat cela sert à ça : servir une soupe catastrophiste pour faire oublier les exactions de la pensée unique. Angoissé du climat, oublie ton téléphone portable dernière génération, tes vêtements de marque, ton micro onde, Uber quand tu pourrais rentrer à pied, ton livreur de pizza, quand tu pourrais aller la chercher toi même. Et si tu veux préserver la planète lit plutôt Ivan Illich que d’écouter Greta réciter sa récitation. Évidemment, cela ne va pas être bon pour le commerce, qui ne va déjà pas fort, si on commence à remettre en cause la pléthore de consommation de la société de consommation. Pendant ce temps là, la pensée unique déroule son programme pour aggraver la crise : socialiser les pertes, privatiser les profits. Ainsi EDF sera coupée en deux : le démantèlement des centrales nucléaires sera payé par le contribuable, la rentable distribution d’énergie fera les dividendes d’intérêts privés. La pensée unique a toutes les audaces, pourquoi se gêner ? Avec un policier pour trois manifestants, l’ordre règne. Au fait, en ce qui concerne le régime spécifique de la retraite des policiers, comment allez vous faire ? Cela serait ballot que votre police vous lache, surtout qu’il semblerait d’après ses rapports internes qu’elle en ait terriblement envie. Tic tac, tic tac.



Après les attaques virales la censure, bientôt le procès politique ?

gj14Évidemment après la censure Facebook, les connexions sur le blog explosent. On vous pensait plus malin, la pensée unique… Ce qui est le plus pitoyable c’est que nous proposons une des dernières chances de sauver la démocratie.



Facebook censure un blog comprendre la crise économique.

Et oui, depuis septembre 2019, sur la pression des milieux occultes qui nous gouvernent.



Stress monétaire aux Etats-Unis.

montagne russeDepuis 3 jours la FED met entre 50 et 100 milliards de Dollars par jour sur le marché inter-bancaire. Avant qu’elle n’intervienne, les taux sont montés à 10%. Dans un contexte où les banques centrales arrosent de façon démentielle tous les marchés financiers de liquidités, cela a de quoi surprendre. D’autant, que les explications fournies font peur tellement elles sont ridicules : les entreprises américaines ont oublié qu’elles devaient avoir des liquidités en période de liquidation des impôts, et les banques américaines ont déjà fourni toutes leurs petites noisettes à d’autres besoins. C’est ballot, et c’est surtout difficile de prendre plus les gens pour des crétins. Ce qui conforte cet argumentaire pour imbécile, c’est que les bourses ne plongent pas, ce qui permet de vendre l’hypothèse d’un stress technique ayant provoqué un orage parfait, mais sans aucune raison structurelle. Hélas, les robots qui aujourd’hui donnent 80% des ordres de bourse sont très cons. Leurs algorithmes ne comportent pas de cas où la FED baisse ses taux de 0.25, et se retrouve quand même à devoir jouer les pompiers sur le marché au jour le jour. La vérité c’est que le système est au bord de l’implosion. Soit il y a un loup, et quelques initiés savent qu’une institution financière majeure est en train de craquer, et on recommence à se regarder comme en 2008 en chiens de faïence, soit les marchés anticipent que les taux vont exploser à un moment ou à un autre tellement la confiance est dégradée.  Comment comprendre autrement l’empressement des banques centrales à faire machine arrière toute depuis un an, concernant les annonces de remontée graduelle des taux, ainsi que l’explosion des cours de l’or, alors que l’on serait sorti de la crise ? Pour mémoire, on vous rappelle que l’on a toujours soutenu que les banques centrales ne pourraient pas remonter les taux, au risque de tout faire sauter, dans une situation en 2019 bien plus dégradée qu’en 2008. Mais ce n’est que reculer pour mieux sauter, car les marchés vont s’en charger de remonter les taux, tellement les banques centrales sont en train de perdre toute crédibilité en jouant les faux monnayeurs. Et si dans les jours prochains il n’y a pas de crise majeure, c’est parce que ce bon vieux capitalisme a une résilience incroyable, mais qui n’empêchera pas la catastrophe de se produire. La bonne nouvelle, c’est qu’à terme, si vos liquidités ne sont pas placées dans un banque qui va faire faillite, vous allez pouvoir racheter pour des cacahuètes tout le CAC 40 et tout le marché immobilier à Paris. Et si tu cherches un emplacement de commerce, c’est encore mieux, il n’y a plus que des agences immobilières sur les trottoirs de Paris. Et se gaver à 5% de commissions pour vendre n’importe quoi à n’importe quel prix, ne va avoir qu’un temps. En attendant tu peux samedi aller visiter à Paris le patrimoine de la Capitale avec les gilets jaunes. Mais pas la préfecture de Police, elle sera fermée. Tic-tac, tic tac.



RIDEAU.

rideau

Tout a été dit. Le sursaut n’est pas venu. Français, tu as été l’acteur principal de ta décadence. Tel l’œil de Cain, les monuments aux morts de tes ancêtres te regardent et te condamnent. Une civilisation s’en va, les temps barbares arrivent.   



Arrêtez la coke

Chaque jour qui passe apporte son information qui met en danger la démocratie : un défenseur des droits à 30000 € par mois, des responsables politiques multiples  pris les doigts pleins de merde dans le pot de confiture. Mais eux ils continuent à dérouler leur programme de retour à l’âge de pierre social en pensant que ces cons de Français n’y verront que du feu. Aujourd’hui à Paris il n’y a plus un métro qui marche, mais ce n’est pas grave. Ils vont quand même continuer à détruire la retraite par répartition. Arrêtez la coke qui vous donne ce sentiment de toute puissance et d’invulnérabilité. Un enfant de quatre ans verrait que tout cela va très mal finir, mais pas vous la pseudo élite.  Arrêtez la coke, redescendez sur terre, vous êtes en train de nous plonger dans une catastrophe historique.



12

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation