Si non, le brexit pouvait se faire à gauche aussi…

drapeau rougeAvec nationalisations massives, planification, code du travail, redistribution. Après tout il y avait plus d’électeurs travaillistes, que conservateurs, pour voter le Brexit. Mais avec Jeremy Corbyn, moitié pro brexit, moitié anti-brexit, moitié pro une minorité, moitié pro une autre, moitié antisioniste, moitié antisémite, bref, de la gauche moderne, du travailliste insoumis, laisse tomber…  

 



Idéologiquement bloqués, les commentateurs attitrés sont incapables de concevoir la réussite d’un Brexit-Hard pour la Grande-Bretagne.

boris-johnson-afp

30 juillet 2019, Boris ne se couche pas, au contraire il pose un ultimatum à l’Eurocratie. La Grande-Bretagne n’est pas la Grèce. Figée dans son dogmatisme, les petits Goebbels proclament que le Brexit ne peut pas réussir, parce que c’est comme cela, que nous allons bombarder Londres, et que les Britanniques vont bientôt manger des racines. Et la Livre plonge. Et alors ? cela favorise la balance commerciale britannique, et c’est bien la France qui verra un de ses rares excédents avec un pays développé se réduire. Mais cela renchérit aussi le coût des importations britanniques et favorise l’inflation, ce qui tombe bien, car cela fait dix ans que les banquiers centraux sont en panique, et tentent d’empêcher la déflation. Pas gêné, pour accompagner le dumping fiscal et social, Boris envisage un plan de relance keynésien, pour reconstruire ce que les conservateurs britanniques ont détruit… Pragmatisme britannique, totalement incompréhensible pour la pseudo élite française, n’est-il pas? Il faut dire que Keynes disait que le meilleur économiste français était Montesquieu, dirait-il autre chose aujourd’hui ? Reste que le résultat pourrait être le même qu’avec Trump aux États-Unis, et les commentateurs propagandistes attitrés risquent de se trouver tous déconfits en France, une fois encore.

Cerise sur le gâteau, Boris a pour meilleur ami Donald, ravi de l’aider sur ce coup la, et comme meilleur ennemi Poutine, pas totalement ravi, mais pas totalement fâché non plus. Évidemment il faudra reconstruire aussi la Royal Navy. Parce que la, c’est un peu la misère pour faire peur aux Iraniens, sans parler que pour rejouer une seconde manche aux Malouines, ça risque d’être léger aussi. Mais après América first, on a maintenant UK first, et tant qu’à faire des politiques de droite, il vaut mieux Churchill que Barnier, car sur la Grande Bretagne, on ne sait pas, mais sur l’Eurocratie, c’est certain, la nuit va tomber.



Cette colère qui va (re) exploser.

radicalisation gilet jaune

Cela ne va pas être suffisant d’afficher nouvellement un profil bas, et de faire contrition, sous le conseil des bonimenteurs de la réclame. Car en continuant de dérouler sa politique, réforme des retraites à l’appui, la pseudo élite montre les vieux réflexes de la technocratie française. Convaincue d’être au sommet du genre humain , la caste, (qui devrait relire Marc Bloch), pense que sous elle se situe la masse des gens qui ne sont rien, ces crétins dégénérés, qu’il suffira de mieux baratiner pour faire passer l’invendable. En vérité, il vaudrait mieux afficher clairement la violence sociale, que ces méthodes fourbes, qui montrent une trouille rentrée de lâches. Elles permettent, ces méthodes, de penser que ce pouvoir à des pieds d’argile, et la haine est maintenant telle, que le sang va inéluctablement couler. Car à l’humiliation s’ajoute l’humiliation, et de voir déféquer sur les symboles nationaux, d’envahissement du Panthéon en déboulonnement de la statue du général De Gaulle, ce peuple de veaux va se rappeler qu’il peut être aussi un peuple de gaulois déchaînés. D’ailleurs Le renouvellement imposant des munitions lourdes des forces de l’ordre, montre que leurs responsables, n’ont aucune illusion sur ce qui va suivre. Ainsi les gilets jaunes, de plus en plus brigades jaunes, n’hésitent plus à marcher sur les permanences et les domiciles du personnel politique, qui devrait commencer à se renseigner sur la façon dont les dirigeants italiens se protégeaient des brigades rouges. D’autant que la Noblesse d’avant 1789 ne suscitait que la haine, et que là s’ajoute le mépris. Ainsi va le destin de cette nuit qui va tomber, alors qu’un autre chemin était possible.

 

 



Subprime saison 2 : Deutsche Bank nouveau Lehman Brothers ?

30AA7212-FA4A-44AD-8BBA-BD0D9CB0A8F0Les clients institutionnels de la banque allemande retirent un milliard de dollars par jour en juillet 2019, en particulier des hedge funds comme Ren Tec. On exprime depuis plusieurs années notre conviction d’un scénario subprime saison 2, en avouant ne connaître ni la date, ni l’élément déclencheur. Ce qui est certain c’est que l’Allemagne, avec son modèle de pays en voie de développement avec le tout à l’exportation, et la course à la déflation, va dans le mur, et ses banques avec. D’une façon générale la situation est beaucoup plus dégradée qu’en 2008, avec un accroissement général de l’endettement dans le monde, des bulles spéculatives qui ne demandent qu’à éclater, comme dans l’immobilier parisien, sans parler bien sûr de la politique de dingue des banques centrales, qui en fabricant massivement de la fausse monnaie prétendent résorber la crise de surproduction. L’avenir est à Boris, qui dans la jungle libérale, sera très performant en porte avions des intérêts américains et chinois, et au brun-rouge sur le continent de l’insurrection, même si cette fois encore, les banquiers font preuve de résilience dans une situation impossible, ce qui n’est pas gagné. Tic tac.



Comment De Gaulle aurait réagi au scandale Alstom ?

5A8C5765-F354-4EDE-9C1E-F5EB210041B7Avec une grosse colère : le fabricant des turbines des sous marins nucléaires français vendu dans des conditions louches aux américains, le fabricant du TGV vendu aux allemands !!! Nationalisation immédiate et reconstitution de l’entreprise stratégique française !!! (Avec les vendus à la mondialisation aux manettes, c’est pas gagné ,  mais avec un million de Français dans la rue ?)



Sans sa came le CAC déprime.

junkiesA peine croyable : avant le discours deMario le CAC a un orgasme en pensant à une annonce de baisse des taux. Comme il semblerait que ce ne sera pas le cas c’est le  plongeon. C’est dire comme la situation est saine !!!



Boris, premier ministre de sa majesté.

90D2A731-D1EB-42FF-9D1E-BB4BE2F0E622

On s’excuse, Boris premier ministre du Brexit on n’y croyait pas du tout. On pensait valise de billets, accident de voiture, magouilles multiples, tout pour empêcher le respect du suffrage universel. Déformation française, c’est parce que l’on s’est habitué à la république des copains et des coquins. Il faut dire que le personnage provoque l’ire de la pensée unique, qui ne se prive pas dans sa propagande, à son habitude, de taper en dessous de la ceinture. Par exemple en moquant les tenues parfois loufoques du nouveau premier ministre, sans même comprendre cet humour so british, cette autodérision, qui n’empêche pas Boris d’être en costume pour représenter son gouvernement, et pas en pyjama, comme une autre en France. Sur l’essentiel, même en étant partisan de la planification incitative, il est possible de dire que l’opération Singapour sur Tamise va réussir, car La Grande-Bretagne est en mesure de gagner sa course à la déflation avec l’Allemagne. Pourquoi ? Parce que tant qu’à faire une politique de droite, autant la faire sur des bases saines. C’est ce qu’avait si bien compris l’ancien courtier  Michael Farage, qui doit savoir de quoi il parle en matière d’argent. En effet il est nécessaire de quitter cet océan de corruption de l’Eurocratie, ce maquis de réglementations qui ne visent qu’à enrichir les copains, et qui parasitent les forces vives de la production. Par ailleurs, la Grande-Bretagne a eu la sagesse de conserver une monnaie, qu’elle pourra utiliser à sa guise pour casser les prix. Enfin, il est évident que l’avenir est en Amérique et en Asie, et pas en Europe décadente. C’est d’ailleurs avec ces zones que l’Eurocratie se dépêche de signer des traités de libre échange. La Grande-Bretagne pourrait ainsi devenir un redoutable porte-avions de la  reindustrialisation, base avancée de la Chine, pour conquérir définitivement le continent.

 

Il faut sortir de l’affectif et juger les hommes sur leurs résultats. Or, Boris voulait devenir premier ministre, il l’est. Ancien maire de Londres, il a fait de la capitale une ville de riches, mais une belle ville de riches. Il n’y a donc pas que la question des politiques, il y a aussi la question des hommes : combien d’hommes politiques français se sont faits prendre la main dans le pot de confiture, et combien d’anglais ? Reste la brutalité sociale des conservateurs britanniques, mais est ce très différent des lois grosses conneries des sociaux-traîtres, ou de celles passées et à venir de leurs anciens serviteurs restés au pouvoir, par exemple sur les retraites ? La seule différence n’est-ce pas l’hypocrisie, avec des objectifs identiques atteints avec des méthodes malicieuses, et des délais plus longs ?

 

Par contre cela ne résoudra pas la tendance à la surproduction permanente du capitalisme. C’est ici que la planification incitative aurait son rôle. Un pays, deux systèmes économiques, c’est la bonne solution, mais c’est une autre histoire.

 



Message pour les jeunes écologistes vertueux du vendredi.

C75C5950-1D9B-4321-A593-91A254B05DEB607035B2-18D5-4B3F-A0EF-4508F0D6E45FLabourers work at the site of a rare earth metals mine at Nancheng county, Jiangxi provinceGrâce à vos téléphones portables que vous ne quittez jamais, et que vous changez régulièrement pour avoir le dernier iPhone, des lagunes magnifiques du désert d’Atacama au Chili, vont disparaître à jamais pour permettre l’extration de terres rares nécessaires à la fabrication des batteries de téléphone. Et cela va donner ce que l’on voit en Chine.

Par ailleurs, des milliers d’enfants, qui aimeraient bien aller à l’école le vendredi, travaillent dans des conditions ignobles, y compris en Europe, pour fabriquer vos produits préférés que vous sur-consommez.

Proposition pour remettre les yeux en face des trous : on arrête de distribuer des diplômes bidons, on rétablit le mérite républicain. Ceux qui bossent à l’école bossent. Les autres arrêtent de glander et vont se former à l’agriculture biologique sans les machines qui puent, les insecticides et les engrais chimiques. Des pelles et des pioches, et c’est tout. Et tu vas voir, 8 heures de travail aux champs, c’est aussi efficace que les produits illicites pour voir des éléphants roses. Comment ça maman n’est pas d’accord ?



Ton réchauffement climatique, on s’en fout.

B93983C9-290A-440A-8085-1DCB7991080F

 

 

 

Une idée plébiscitée par la pensée unique, c’est forcément une idée qui pue. Prétexte à de nouvelles taxes, à de nouvelles réglementations qui enrichissent les copains et restreignent les libertés des plus faibles, c’est aussi un moyen de ne pas évoquer les bonnes questions. Pendant que l’on parle canicule, (message pour les cons : n’oubliez pas de boire et de vous mettre à l’ombre), on ne parle pas des questions qui fâchent. Par exemple de la casse du système des retraites, du sabotage du service public, des six millions de chômeurs, de l’écroulement de la civilisation occidentale. Et surtout on n’aborde pas les causes véritables du problème. Le problème c’est le libéralisme apatride qui est à l’origine de ces mégalopoles géantes qui provoquent une inflation des déplacements, le problème c’est ce libéralisme apatride qui est à l’origine de cette gabegie de consommations inutiles. La solution c’est de développer le vivre et travailler au pays, plutôt que ce libéralisme matérialiste, religion des bonimenteurs de la réclame dont la seule ambition est d’avoir la Rolex le plus tôt possible.

 

Greta si tu allais à l’école le vendredi tu saurais que Malthusiens et autres club de Rome se sont lourdement plantés dans leurs prévisions culpabilisantes et castratrices comme sont les tiennes. Greta si tu allais à l’école le vendredi plutôt que de trouver un prétexte pour un week-end de trois jours, tu saurais qu’Adolphe était végétarien et aimait beaucoup les animaux. Greta si tu allais dans une école qui ne soit pas celle de la démagogie, tu aurais un avenir autre que d’être le pantin provisoire de manipulateurs qui jouent sur l’affectif et l’émotion, pour imposer des plans anti-sociaux et anti-nationaux, en mangeant du homard.

 

 



Le pays qui va bien. Tic-tac, tic-tac.

blindé de la gendarmerieL’ordre règne. Prêt pour la finale Algérie-Sénégal ?



123

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation