Clarification.

clarification

Deux articles à venir : 

- Marx donne raison à Macron.

- Le fascisme et nous.



29 Mai 2019 : le CAC 40 fébrile.

fébrileC’est curieux toute cette mauvaise humeur à la moindre nouvelle contrariante. La Chine et Trump ça ne s’arrange pas, et badaboum, le CAC plonge vers les 5200.  En même temps Arcelor, notre sidérurgiste préféré, décide d’arrêter plusieurs sites de production en Europe. Crise de surproduction ? On nous aurait menti, elle serait latente depuis plusieurs décennies et elle ne serait toujours pas résolue ?! Pas bon pour freiner les poooopulistes ça… Tu me diras, en même temps, on s’en fout, on est passé à la nouvelle économie. Trop bien, avec Uber toujours incapable de faire le moindre centime de bénéfice, les patinettes électriques, les cryptos monnaies, et les montagnes de dettes on peut rester serein. En plus, au parlement européen il y a plein de nouveaux écologistes, plus politiciens professionnels impossible, ce qui rend possible toutes les majorités contre les poooopulistes. (Fait un peu d’histoire et regarde les retournements de veste des anciens sauveurs du climat. Mosanto en Europe, le nucléaire et Rhône Poulenc en France, le charbon en Allemagne, sont morts de trouille et pliés de rire).  Bref on va pouvoir racheter tout le CAC 40 après panique des robots, et c’est tant mieux, en attendant la crise systémique. C’est ça ou faire un trou pour enfouir les lingots, mais avec les gilets jaunes qui traînent partout c’est risqué.   



Européennes : Droite libérale et Sociaux traitres, victimes collatérales de l’indigénisme anti républicain.

négriers

Ou comment le débat politique se réduit dorénavant comme peau de chagrin entre le candidat des banques et des FMN, et les nationaux victimes de la mondialisation.

Ou encore, comment les mondialistes ont superbement piégé la classe politique française pour favoriser une ultime concentration du capital en Europe, en jouant l’ethnie, au détriment de la Nation.

Explications en trois temps : d’où venons nous ? Où sommes nous ? Où allons nous ?

D’où venons nous ?

Pour les libéraux, les hommes c’est comme les marchandises : c’est le moins cher qui est le mieux. Et en France le moins cher, c’est souvent l’étranger. Femmes de ménage des beaux quartiers, cuisiniers et livreurs de la France musée, ingénieurs qualifiés, tout cela rend hautement rentable le pillage des ressources humaines des pays en voie de développement. C’est pourquoi l’immigration est organisée de façon massive par ceux dont les ancêtres idéologiques étaient les commanditaires des négriers, et sont toujours les exploiteurs du genre humain.

Pour les sociaux traîtres, voués à la trahison éternelle du prolétariat, une fois installés dans les voitures à gyrophare, ils se sont dépêchés d’adopter dans les années 80 la politique économique de ceux qu’ils avaient battus aux élections. Problème : pour rester dans les salons dorés de la République, il faut des électeurs. C’est Terra Nova qui fournira la solution : il convenait de devenir le chevalier des « minorités » et surtout d’abandonner toute idée d’acculturation des nouveaux venus, qui permettait leur intégration dans la citoyenneté. C’est ainsi que le kebab est devenu aussi bon que le steak frites, et c’était surtout beaucoup plus facile que de défendre l’indexation des salaires sur l’inflation, l’autorisation administrative de licenciement, les nationalisations, la réduction du temps de travail, l’interdiction du travail de nuit des femmes, le service public,  toutes ces vieilleries incompatibles avec le monde moderne et merveilleux où nous allons.   

Où sommes nous ?

L’indigénisme est devenu la matrice de la sauvegarde des intérêts politiciens de la gauche moderne, jusqu’à l’implosion.  Tous les Républicains de 1789, mais aussi les Royalistes catholiques, ont du se retourner dans leurs tombes devant ce Néo-Nazisme inversé. Inversé, mais pas complètement, car le point commun avec celui d’Adolphe, c’est la chasse au juif. Petite fille abattue d’une balle dans la tête à la sortie de son école, gamin qui vendait des téléphones, vieille dame, chauffeur UBER, sont les victimes de ce discours de haine mis en exergue par des psychopathes. (Au passage on remarque que l’on ne s’en prend jamais à des banquiers, on ne sait jamais cela pourrait devenir dangereux). Et donc l’épuration ethnique se porte bien dans le Val de Marne et en Seine Saint Denis.

Nazisme inversé, ce sont ces réunions interdites aux Blancs, en plein cœur des Universités françaises, nazisme inversé c’est cet abruti qui éructe qu’il faut tuer des bébés blancs dans un clip où un homme blanc est torturé de façon barbare, ou encore dans un autre clip qu’il faut brûler la France, pendant qu’il étrangle une femme blanche dans des images insoutenables.

Résultat ? Silence radio de la gauche, et condamnation à 5000 Euros d’amende de l’apologiste du génocide… Avec sursis !

Comment donc des électeurs de gauche, des humanistes, des Chrétiens peuvent-ils se retrouver avec des partis traditionnels de droite et de gauche qui ne sont pas vent debout contre ces évolutions tellement étrangères à nos valeurs ?  Et c’est ainsi que le Rassemblement National est à 25% et récupère au passage toute la petite bourgeoisie blanche habillée de gilets jaunes, et bien plus encore, jusqu’à la France insoumise, si affinité.

Où allons nous ?

Nous allons vers le pire, car il ne faudrait pas oublier que la toile de fond c’est la crise économique absolument pas résolue. Nous irons vers le pire tant que nous ne démolirons pas ce discours indigéniste qui favorise la guerre civile ethnique à l’aide d’un endoctrinement primaire.  Ainsi, on pourrait rappeler en matière d’esclavage que l’Afrique est la première responsable de cette tragédie. Depuis le neuvième siècle, dirigeants africains et peuples africains sont les premiers organisateurs de cette déportation, et par ailleurs, il y a eu beaucoup plus de départs d’esclaves vers le Moyen Orient que vers les Amériques,  et deux millions d’Européens furent victimes des razzias mauresques, au point que l’Ambassadeur des États-Unis auprès du Dey d’Alger s’étonnera de la pléthore d’Esclaves européens à Alger au 19°m siècle. Désolé de le dire : la sacralité de la personne humaine c’est une valeur revendiquée de l’Europe, même si il y a eu de nombreux ratés dans son application.   

 

Nous irons vers le pire tant que nous nous soumettrons au dictat du capital mondialisé qui a besoin de la destruction de notre Nation pour que l’hydre grossisse encore. La Nation : une idée réactionnaire ? Voilà donc un stéréotype  qui surprendrait tous les républicains qui ont utilisé cette notion fondamentalement moderne pour imposer la liberté.

         



Européennes : dernier sondage.

explosion

C’est joli, non ?



Accalmie provisoire.

allumette

Tu penses avoir gagné, et pourtant tu n’es pas serein. Tic-tac,tic-tac. D’ailleurs quand tu lis les rapports de ta police tu tentes de te persuader que tes agents de renseignement essayent de justifier leurs appointements. Tic-tac, tic-tac. Mais en vérité, il suffirait d’un allumette, d’une étincelle, d’un court-circuit pour que l’incendie ne reprenne de plus belle, car rien n’est résolu. Tic-tac, tic-tac. Et il va reprendre. Tic-tac, tic-tac.  D’ailleurs, Dimanche, on vote. Tic-tac, tic-tac.

NB : On n’a pas oublié la promesse de notre article concernant l’implosion des restes de la gauche sur des bases ethniques, et là, comme nos lecteurs assidus le savent, il n’y aura pas de langue de bois, tout ce que vous vouliez dire et que vous n’osiez pas énoncer, vous le trouverez. Tic-tac, tic-tac.



Un nouveau Pearl Harbor ?

111207_bf2n3_cbmlm-pearl-harbor_sn635

Quand tu as des griefs à l’égard du Japon, tu empêches son accès aux matières premières et aux marchés, et tu provoques Pearl Harbor. Quand tu sens que tu commences à perdre ton hégémonie, que ta balance commerciale est très déficitaire avec un pays communiste qui tire l’économie mondiale, tu restreins son accès à tes technologies qu’il utilise pour fabriquer des produits qui te concurrencent et éventuellement pour t’espionner. Et tu obtiens quoi : un chantage au financement de ton déficit budgétaire, un chantage à l’approvisionnement aux terres rares  un nouveau Pearl Harbor, un ralentissement du commerce mondial ou une négociation réussie ? A suivre…



Les restes de la Gauche française en voie d’implosion sur des bases ethniques.

blanc et noir

En France, la course au précipice continue. C’est à venir dans un prochain article : comment les petits calculs des petits politiciens dans la gestion de la crise économique ont préparé les futurs génocides. Nique ta mère con en rade résume à lui seul la réalité à venir. 



La chute de l’empire romain d’après Gibbon.

vérité

L’ historien anglais, dit à ce sujet :

« Les trente-cinq tribus du peuple romain, composées de guerriers, de magistrats et de législateurs, avaient entièrement disparu dans la masse commune du genre humain : elles étaient confondues avec des millions d habitants des provinces, et qui avaient reçu le nom de Romains, sans adopter le génie de cette nation si célèbre. La liberté n’était plus le partage que de ces troupes mercenaires, levées parmi les sujets et les barbares des frontières, qui souvent abusaient de leur indépendance. Leurs choix tumultuaires avaient élevé sur le trône de Rome un Syrien, un Goth, un Arabe, et les avaient investis du pouvoir de gouverner despotiquement les conquêtes et la patrie  ».

« Une longue suite d’oppressions avait épuisé et découragé l’industrie du peuple. La discipline militaire, qui seule, après l’extinction de toute autre vertu, aurait été capable de soutenir l’état, était corrompue par l’ambition, ou relâchée par la faiblesse des empereurs. La force des frontières, qui avait toujours consisté dans les armes plutôt que dans les fortifications, se minait insensiblement, et les plus belles provinces de l’empire étaient exposées aux ravages, et allaient bientôt devenir la proie des Barbares, qui ne tardèrent pas à s’apercevoir de la décadence de la grandeur romaine » 



Kotarac : quand un LFI passe au RN.

afd

Le 18/03/2019 on écrivait : la petite bourgeoisie blanche, une part de marché à prendre

Victime désignée de la régulation de la crise économique, la petite bourgeoisie blanche constitue l’enjeu politique des mois, des années à venir. Cette réalité ethnique est la conséquence des choix d’une classe politique qui, sans exception aucune, a joué la tribalité au détriment de la citoyenneté, et cela pour de médiocres intérêts électoralistes. C’est pourquoi traiter le saccage du Fouquet’s comme la conséquence de la délinquance de bandes violentes, est d’une bêtise crasse. Il s’agit en fait de la montée en haine de la couche la plus défavorisée de la petite bourgeoisie. Mais le reste des petits bourgeois va suivre. Les beaux esprits vont dire qu’il s’agit pour l’instant d’une coalition impossible d’extrémistes de gauche et un peu de droite, et qu’ils n’hésiteront pas à s’entre tuer à un moment ou à un autre, et que l’on peut continuer à prendre un week-end de ski et à draguer en boite de nuit avant de la chute de Constantinople. Lourde erreur, le brun et le rouge sont maritalement compatibles. La théorie du genre s’applique aussi en politique. Quand la crise systémique va ruiner ceux qui n’auront pas su se protéger. Quand les attentats sanguinaires qui seront ceux de guerriers psychopathes, et non de peintres en bâtiment vont se multiplier, à ton avis de quel coté va pencher le glaive de l’histoire ? Et gros malin, tu pourras toujours interdire de manifester sur les Champs-Elysées, ta police sera tellement débordée qu’il faudra sortir les chars Leclerc, du moins ceux qui ne seront pas en panne. Ce n’est pas l’évolution du climat que nous reprocherons les générations futures, c’est d’avoir été aussi nul, c’est d’avoir transformé l’Europe en champ de bataille au profit des intérêts américains et chinois. Poutine au secours.

 

le 29/08/2018 on écrivait l »Europe avance vers son destin :

On confirme. Le brun et le rouge se mélangent, et il se chante à Berlin depuis plusieurs années : « reconstruire le mur, trois fois plus haut, trois fois plus large ».

Bravo encore à  l’eurocratie. Encore un verre Jean-Claude ?

Le 03/02/2015 on écrivait Rouge-brun, une alliance étonnante, vraiment ?

Voir en Grèce la gauche radicale gouverner avec des nationalistes grecs est-ce étonnant ? Voir le gouvernement grec commencer à menacer de ne pas voter les sanctions de l’eurocratie contre Poutine, qui n’hésite pas à s’engager dans l’affrontement, poussé par des généraux russes qui veulent une revanche sur la guerre contre l’occident qu’ils ont perdue sans combattre dans les années 90, et qui n’hésitent plus à envisager des frappes nucléaires préventives, si l’Ukraine intégrait l’O.T.A.N, est ce étonnant ? Voir en France le FN se réjouir de la victoire de Syriza en Grèce, est ce étonnant ? Quand la politique de l’eurocratie joue contre les peuples, quand la politique économique de l’eurocratie frappe indifféremment les classes populaires et les classes moyennes, cela n’a rien d’étonnant. L’histoire a déjà joué ce scénario avant la seconde guerre mondiale. Nous avons annoncé sa réédition sur ce blog il y a plusieurs années, et cela prend forme, on dirait…

Bref, si vous êtes surpris, et surtout que vous n’avez pas encore compris, on ne peut plus rien pour vous… 

 

 

 



Bientôt les élections européennes…

guerre de tente ans de-plundering-van-wommelgem-un-tableau-de-sebastiaan-vrancx-qui-illustre-les-massacres-de-la-guerre-de-trente-ans-dusseldorf-museum-kunstpalast-1550343663

L’Europe avance vers son destin, et la France vers son gouffre. Les réponses totalement inadaptées à la crise de surproduction, qui reviennent à avoir tenté d’éradiquer la grippe à l’aide de la peste, commencent à produire les stigmates annonciateurs du drame à venir. Bien entendu les élections européennes ne vont rien changer. On va assister à une coalition des arrivistes de la pensée unique contre la poussée de colère des peuples. Cela va encore davantage discréditer la démocratie et favoriser l’aventure. Jamais situation en temps de paix ne fut plus mauvaise : ce qu’ils appellent le chômage structurel, c’est en France deux millions de RMIstes et cinq millions de chômeurs, et la paupérisation des classes dites moyennes va encore s’aggraver. Rien n’est vraiment résolu, pas davantage pour le chômage que pour l’endettement, et seuls des esprits dégénérés, comme les derniers despotes des empires décadents, ne voient pas la crise civilisationnelle majeure qui se profile à l’horizon. En vérité ils s’en foutent, leur seule préoccupation étant leur jouissance narcissique immédiate, et ils joueront de la harpe devant Rome qui brûle, trouvant magnifiques les flammes qui ravageront la civilisation des lumières, encore plus belles que celles qui ont ravagé Notre-Dame, ce sombre présage d’un noir destin.     



123

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation