Dilemmes budgétaires.

macron et l'armée

« Bon samedi, si ça tourne mal, tu envoies tes chars sur ces cons qui ne veulent pas payer mes taxes supplémentaires »

« ça va pas être possible, j’ai pas les crédits pour l’essence des chars, et en plus je vais  me prendre des amendes dans Paris pour la pollution et le stationnement ».



Le bal des faux culs

fauxculs

La crise économique est finie, le mouvement des gilets jaunes n’est pas un mouvement ethnique, la transition écologique n’est pas une mascarade, la pensée unique n’est pas en panique d’avoir ressuscité 1929 et 1933, le petit Bonaparte ne méprise plus ceux qui ne sont rien dans les gares, (quand elles existent encore, les gares), personne n’a peur de ce qui va survenir, l’Europe n’avance pas vers son destin, qui ne sera pas dramatique, l’armée Suisse n’ a réalisé aucune projection de ce qu’il conviendra de faire sur la frontière quand la France sera la Syrie.

 

Non les commentateurs attitrés ne sont pas complètement cons, ils sont juste totalement hypocrites et menteurs. Il faut bien qu’ils gagnent leur croûte, auprès de leurs employeurs du grand capital mondialisé.



Autisme.

IMG_1560Black Friday.

IMG_1561Black Saturday.



Enclosure-Mondialisation-Gilets jaunes

martinet

 

Enclosure, c’était l’appropriation du bien public, des pâtures communales, la confiscation du libre accès pour le bétail des plus gueux, à des terres collectives. Ce fut la ruine de milliers de petits paysans poussés à l’obligatoire migration vers les usines des grandes villes, la désertification de villages entiers. Ce fut la création d’un prolétariat misérable, accompagné d’une répression féroce contre ceux qui n’acceptaient pas ce vol du bien collectif, comme en témoigne le génocide vendéen.

 

C’est aujourd’hui le même mouvement de confiscation du bien public, autour de la suppression du service public, de la grande braderie à des intérêts privés et apatrides, des infrastructures et des entreprises françaises. Il fallait le gouvernement nationaliste Japonais pour accuser un grand patron de la mondialisation, de fraude fiscale et d’abus de biens sociaux, et ce n’est donc pas par hasard que cela se passe au Japon et non en France. En France de Macron, on a rien à reprocher à celui qui gagne chaque jour, ce que gagne beaucoup de Français à l’année.

 

La victime potentielle des malfrats de la mondialisation, c’est ce Français sur deux qui réside dans une commune de moins de 10000 habitants, qui voit disparaître les services publics, les entreprises, et qui constate l’effondrement des prix de l’immobilier dans sa commune, car elle est promise à la désertification. Quant à ses habitants, ils sont déjà dans l’ascenseur social en direction de la cave.

 

Le grand compromis social des trente glorieuses est terminé. La classe moyenne a reçu son avis de décès, comme les paysans et les ouvriers Français. La violence sociale de ceux qui organisent cette nouvelle prolétarisation, s’exprime dans la confiscation de l’identité française qui pourrait constituer un territoire de résistance. C’est pourquoi il faut absolument dissuader de penser France, et pour cela il convient d’aliéner la jeunesse Française par la destruction de son école, et de montrer de la complaisance, voire de la complicité, avec le trafic de stupéfiants qui permet d’abrutir la jeunesse européenne au dernier degrés, et d’obtenir la paix sociale avec la racaille.

 

C’est donc un véritable génocide de notre identité qui est organisé, et partout où les peuples européens résistent, c’est l’opprobre de la pensée unique qui se manifeste dans les médias, tous contrôlés sans exception par les milliardaires de la mondialisation. Et quand cette résistance se concrétise, apparaît derrière les sourires hypocrites des camelots de la mondialisation, le vrai visage de la bête brutale qui n’a aucune sorte d’humanité pour sa victime. Ainsi peuvent en témoigner les indépendantistes pacifistes catalans, emprisonnés depuis plus d’un an sans jugement.

 

Gilets jaunes, vous avez bien choisi votre couleur, car c’est celle des cocus.



L’autisme de la pseudo élite française, de gôche de droaate et du centre.

deux vieux

« Tu crois qu’ils ont compris que la situation va maintenant très vite basculer ? »

« Bien sûr que non. De Gaulle aurait compris, Clemenceau aurait compris, Jaurès aurait compris, Napoléon aurait compris, un âne aurait compris. Mais eux ils pensent que l’histoire s’est arrêtée sur leur nombril »   



Vivre et travailler au pays…

gilet jaune 2poing-leve-190x300… C’est possible. Il faut arrêter de traiter de fascistes et de ploucs des gens qui subissent la machine à broyer du libéralisme apatride, alors même qu’un de ses représentants vient de se faire arrêter comme un malfrat par la police japonaise au pied d’un avion pour fraude fiscale. Il faut arrêter la casse du service public, le massacre de régions entières où usines, écoles, hôpitaux,  maternités, gares, gendarmeries, tribunaux, postes, ferment. Cette casse est contraire au développement durable, car elle oblige à plus de déplacements avec des cars qui tuent, avec des diesels hors d’age des locomotives des compagnies privées de chemin de fer à qui on est  en train de laisser la place de la S.N.C.F, à des concentrations urbaines dans des mégalopoles qui faut approvisionner depuis l’autre bout de la planète. Un autre développement est possible, un autre système économique est possible. Il faut arrêter la privatisation des profits et la socialisations des pertes, il faut revenir à davantage de raison en arrêtant les corrompus,  arrêter de tuer les peuples, il faut chasser ces hypocrites qui derrière les beaux discours ne pensent qu’à leur enrichissement personnel au détriment du plus grand nombre.

Et pour quoi faire en vérité de ce libéralisme  ? Pas grand chose en dehors de la jouissance narcissique de ses dirigeants, dont rien  ne restera comme un château de Versailles, non, rien ne subsistera de cette pseudo élite dégénérée et décadente, dont la seule chance de laisser une trace, est que l’on se souvienne d’eux comme de ceux qui nous auront plongé vers une catastrophe historique.



Général Boulanger, le moment est opportun !

general-boulanger

Mais on nous dit que :

1°) Il n’osera pas.

2°) Il est mort.

Pourtant celui qui dira tout haut ce que les Français pensent tout bas, l’emportera. Car nous arrivons à un point nodal de la crise économique et politique. C’est la France Girondine insultée, humiliée, pressurée, qui attend son dictateur qui emporterait facilement son plébiscite. Car la France Girondine insultée, humiliée, pressurée, constitue la majorité de la population française. Un autre chemin était possible, désolé d’avoir eu raison.



Avis de tempête

tempête

 

Accord sur le Brexit controversé, gilets jaunes et racaille, ou le cocktail détonnant qui va tuer le petit Bonaparte, modèle allemand qui commence à s’effondrer, et bulle immobilière qui va exploser, vous pouvez commencer à sortir vos petites noisettes, il va y avoir du papier à ramasser à bon compte. Et vive les soldes !



Qui est derrière les gilets jaunes ?

gilet jaune

Point besoin de recourir à des thèses complotistes, car c’est évidemment la détresse des victimes de la crise économique, la rage des cocus des politiciens et des syndicalistes véreux arrosés par les appointements des tenants de la fluidité du dialogue social, qui sont les causes premières d’une rage qui monte. On aurait bien tort de sous estimer les sans dents, ceux qui ne sont rien, les analphabètes, pour reprendre les qualificatifs de ceux qui gouvernent. Car, si cela dégénère, un démagogue habile pourra faire marcher sans peine sur l’Élysée. C’est même l’espoir secret de beaucoup. Louis XVI était en vérité moins menacé en juillet 1789, car son peuple ne le haïssait pas encore.

En réalité, ils ne tiennent plus rien, ils craignent un embrassement généralisé des banlieues qu’ils ne parviendraient pas à contenir, mais ils ne voient pas venir cette haine qui monte de la ruralité et de la France périurbaine. Ils ne peuvent pas comprendre, tellement le sentiment d’impunité est ancré chez les responsables de l’effondrement de la France. C’est un magistrat français qui le disait, quand les crapules se font prendre, c’est parce que ce sentiment d’impunité est tellement grand, que beaucoup ne se donnent même plus la peine de dissimuler les preuves de leurs escroqueries diverses et variées. Les bonnes âmes de la pensée unique crient déjà au risque de fascisme, et même plus, dirons nous, si affinité. Certes, mais il n’y avait pas besoin d’être grand clerc pour savoir où la crise économique allait nous mener. Mais encore une fois dans cette histoire, ou dans la prochaine, gilets oranges ou bonnets mauves, où sont les salops ?



Des chiffres de croissance qui dissimulent mal une stagnation en passe de devenir séculaire..

Pour comprendre pourquoi les chiffres de la croissance française dissimulent la persistance de la crise de surproduction, il faut comprendre à quoi ils correspondent. Ainsi dans un pays où la production industrielle représente moins de 15% du P.I.B une partie de la croissance économique indique davantage le degré de parasitage social, qu’une véritable création de richesse.
Démonstration : qu’est ce que la croissance économique ? C’est la variation du P.I.B d’une période sur l’autre. Qu’est ce que le P.I.B ? Pour faire court, c’est la somme des valeurs ajoutées des entreprises produisant en France. Qu’est ce que la valeur ajoutée ? La  création de richesse réalisée par les entreprises. Sauf que pour les entreprises de production il s’agit de la production moins les consommations intermédiaires. Pour prendre un exemple simple, un menuisier achète des planches et des clous qu’il transforme en meuble. Ses consommations intermédiaires sont les planches et les clous, sa production le meuble, sa valeur ajoutée la différence entre les deux, que l’on doit considérer comme une véritable création de richesse. Pour les entreprises de service c’est la marge commerciale moins les consommations intermédiaires qui constitue la valeur ajoutée. Qu’est ce que la marge commerciale ? C’est la différence entre le coût d’achat d’une marchandise et son prix de vente. Ainsi, tu as acheté au Sri Lanka un pantalon 3€ que tu revends 303€. Disons que tu as 100€ de consommations intermédiaires (location de ton gourbi où tu vends ton pantalon pourri, frais de publicité, etc…), la valeur ajoutée réalisée par notre activité commerciale serait de 200€. Autant que celle de notre menuisier qui a acheté 100€ de planches et de clous pour fabriquer un meuble à trois cents euros.
Autrement dit, la croissance économique assise sur des activités de service, pour l’essentiel, c’est une grosse blague. La réalité c’est que la production industrielle française, mais aussi allemande, mais encore italienne est à nouveau fortement négative. Si il y n’y avait pas les parachutages de monnaie de singe de Mario, qui gonflent les bulles des activités de service, on serait en territoire négatif dans les statistiques. Pour ce qui concerne l’économie réelle, les retournements de prix récents sur le pétrole, constituent un indicateur de plus de la réalité de la crise de surproduction. On le répète la crise n’est pas finie, elle commence, car les solutions de l’économie de l’offre (transfert massif de populations pour casser les salaires et monnaie de,singe à gogo vont provoquer l’effondrement de Constantinople.



12

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation