La croissance française limitée à 0,2% au deuxième trimestre 2018.

Le Reichstag

Et encore, c’est un taux bidon, on va y revenir comme promis, ainsi que sur la mondialisation nouveau mouvement des enclosures. Si on y ajoute le raz de marée politique qui se profile en Europe, on confirme : la crise n’est pas finie, elle commence.



L’Europe avance vers son destin.

allemagne

On confirme. Le brun et le rouge se mélangent, et il se chante à Berlin depuis plusieurs années : « reconstruire le mur, trois fois plus haut, trois fois plus large ».

Bravo encore à  l’eurocratie. Encore un verre Jean-Claude ?

 



Grèce : le malade est mort guéri.

médecins

Français si vous avez le sentiment que BFM et les laquais du petit Bonaparte vous prennent pour des cons, vous avez raison.



Air France : la France aux Français, mais seulement quand ça m’arrange !

robert_bidochon_maillot_bain (1)Selon les syndicats d’Air France, le patron de la compagnie doit être Français, et pas autre chose ! Il est impensable qu’il en soit autrement, surtout en ayant un salaire trois fois plus élevé que le naze français qui dirigeait la compagnie auparavant, et qui doit avoir été le seul dirigeant d’entreprise à avoir organisé un référendum de ses salariés qu’il a perdu. Nous, les étrangers on les aime bien quand ils travaillent dans la restauration ou le bâtiment et qu’ils gagnent trois fois moins que les Français. Quel beau pays d’hypocrites. Si la nuit va tomber sur l’Europe, c’est le ciel qui va nous tomber sur la tête.  C’est un peu cela aussi la crise économique en France. 



Comprendre pourquoi la mondialisation aura des effets pires que les enclosures au 19° siècle.

maison saisie

C’est à suivre sur un blog comprendre la crise économique, ainsi que « pourquoi les chiffres de la croissance sont largement bidonnés en France ».



Gênes : un viaduc sous la responsabilité d’un géant privé des transports s’écroule.

pont de gène

Le groupe italien Atlantia gère plus de la moitié du réseau autoroutier italien. Il a engrangé plus d’un milliard de bénéfice en 2017. (source AFP). En attendant la privatisation des centrales nucléaires et des barrages hydroélectriques, (exigée par les eurocrates) ? ça fiche la trouille ce libéralisme au service de la mondialisation. Pourtant un autre chemin est possible…



Lundi 13 août 2018, retour aux réalités ?

krach boursierPanique à prévoir à la suite de l’écroulement de la monnaie Turque ? Pas très rassurant en tout cas, quand on sait que ce pays à un besoin vital de financer sa dette, qu’une contagion est possible et que l’exposition de plusieurs grandes banques européennes au risque turc est importante. S »ajoute, que le dictateur qui préside ce pays, est tout à fait capable de refuser d’honorer ses échéances financières auprès des koufars. Reste que quand il déclare au sujet des américains :  » Ils ont le Dollar mais nous avons pour nous notre peuple le droit et Allah », nous donnons gagnant le Dollar.

Mais ce n’est pas le risque le plus important pour la rentrée. Regarde bien en France dans la rubrique des faits divers. Regarde bien attentivement. On peut y lire le drame qui se prépare dans ce pays, il est vrai depuis de nombreuses années. Quand la nuit va tomber sur l’Europe que l’on disait. Cela n’a jamais été autant d’actualité.

 

 



Un émergé, n’émerge plus, il coule, glou, glou.

Le petit dictateur d’Ankara voit sa monnaie s’effondrer, bien aidé par Trump et ses amis milliardaires qui vont se faire un plaisir de remettre à sa place le matamore. Pour aider, les Etats-Unis taxent lourdement les produits sidérurgiques turcs, jusqu’à 50% de droits de douane sur l’acier ! Il importe peu à Trump que la Turquie ouvre les vannes de « réfugiés » sur l’Europe pour semer le chaos. Au contraire, cela peut faire une pierre deux coups en ramenant les caniches européens à la niche. Evidemment les banques régionales font un peu grise mine. Allez, on reprend les petites devinettes : qui donc s’est imprudemment engagé sur la Livre turc et sur son économie ? 



L’Europe humaniste, enfin presque…

 

Jugement_dernier

 

On s’approche d’une année de prison au coté des droits communs, pour les leaders indépendantistes pacifistes catalan, toujours pas jugés, et on entend toujours le silence assourdissant de la pensée unique. L’Europe la patrie des droits de l’homme qu’ils disaient…

Plus de 90 morts dans les incendies en Grèce, dans des conditions atroces : on a retrouvé des enfants carbonisés dans les bras de leur mère. Au mieux on avait en stéréo l’affaire Benalla. Au pire des commentaires à vomir. De la compassion aucune, car bien entendu c’est de la faute des Grecs qui construisent n’importe où. En aucun cas il ne serait légitime d’interroger l’éventuelle corrélation entre les programmes d’économies imposés par l’Eurocratie aux Grecs, et les moyens limités des secours.

Pendant ce temps là l’armateur Chinois COSCO a pris le contrôle du port d’Athènes. Et cela représente une part infime des 35 milliards d’Euros réalisés par la Chine en Europe, et pardon pour le gros mot : pour les trois quarts par des entreprises d’État chinoises, (quelle claque pour l’Europe libérale).

Le commentaire, on le laisse pour une fois à Tsipras, le premier ministre social-traitre grec :

« Ces dernières années l’Europe a eu comme priorité d’imposer aux Grecs une punition par l’austérité. Il n’était pas question d’investir, et les Chinois ont saisi cette occasion ».

Eurocratie tu n’as pas peur de mal finir ? Jean-Claude, encore un verre ?



le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation