Cette nuit qui va tomber sur l’Europe. Episode cinq : journalistes assassinés, journalistes intimidés. La démocratie en danger, ce combat qui va venir.

erdogan

  »Vendredi 25 Mai 2018 après-midi, en plein centre-ville du Pontet. Filmée, elle a été mise en ligne sur la page Facebook La « Turquie contemporaine », une page animée par des opposants au régime turc. On y voit un groupe d’une dizaine d’hommes entourant un kiosque à journaux où la dernière Une de l’hebdomadaire Le Point a été affichée. Sur cette première page apparaît le portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan, avec ce titre : « Le dictateur ». Une première page que n’ont guère goûtée visiblement des membres de la communauté turque du Pontet, de toute évidence pro Erdogan, et qui sont allés jusqu’à réclamer sa suppression auprès de l’afficheur publicitaire JC Decaux. En attendant l’arrivée de l’affichiste, la dizaine d’hommes a déroulé un portrait du président turc, recouvrant également l’affiche du magazine L’Express. La vidéo se poursuit avec l’arrivée du représentant du groupe publicitaire, « venu spécialement de Marseille » souligne-t-il. Intimidé et entouré de la dizaine d’hommes, il n’a d’autres choix que de retirer la Une de nos confrères et de s’en aller. » (Source La Provence)

Quel rapport avec la crise économique ? Le libéralisme débridé, celui de la mondialisation, celui des transferts sans contrôle de flux financiers, de populations, nous a apporté la multiplication des crises financières, chaque fois un peu plus grave, le chômage de masse, et le fascisme. Stop ou encore ?



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation