Gros dégueulasse était Président de la République.

gros-degueulasse-415944-264-432C’est ce que raconte clairement un livre sur un Président de la cinquième. Ce ne sera jamais que le second à avoir passé toute sa carrière de politicien professionnel, et de Président en exercice, avec le pantalon sur les chevilles. Dans ces conditions, doit-on être étonné que ces tristes individus qui considéraient les femmes comme de la viande, aient mené le pays là où il en est aujourd’hui ? La crise c’est d’abord cela : ce personnel politique qui se fait menotter par la police américaine, pour ne pas avoir retenu ses pulsions bestiales sur une soubrette d’hôtel.  C’est la honte absolue, l’illustration d’une décadence sans fin. (Au fait elles étaient où les féministes pour dénoncer ces comportements de porcs ???) 



Catalogne : le prix à payer pour un nouveau capitalisme.

Pour permettre de nouvelles concentrations et de nouvelles accumulations de capital, le capitalisme apatride a besoin de détruire les nations. C’est ce qu’il fait en France, c’est ce qu’il fait aussi en Espagne. Ils appellent cela l’Europe, même si on ne comprend pas bien en quoi la Serbie et la Russie, par exemple, auraient moins de liens avec la France que la Slovénie. Reste que si l’on peut détruire les nations dans le nouveau capitalisme, on ne peut pas contrôler le désir de citoyens de vivre ensemble. Et c’est évidemment sur le plus petit dénominateur commun que se forme alors de nouvelles entités. C’est ainsi que se développe une démarche identitaire, que tout le monde peut observer au fur et à mesure de l’affaiblissement des nations historiques. Cette démarche passe par des revendications d’indépendance, qui aboutissent ou pas, du Kosovo à l’Ecosse, ou encore à des replis sur des liens ethniques qui sont clairement revendiqués comme tels, et souvent, ce qui est un comble, à partir d’arguments qui se veulent antiracistes.  Dire que la construction européenne est un gage de paix, comme le bêle sans discontinuer la pensée unique, risque de devenir la plus sinistre plaisanterie du siècle. Car si l’on constate ces replis ethniques, c’est d’abord parce que le nouveau capitalisme favorise un individualisme forcené, ou la concurrence entre les individus remplace la solidarité. Et il se trouve que l’on n’a jamais vu un homme seul avancer dans le désert, car un homme seul est un homme en mauvaise compagnie, et c’est pourquoi quand les nations disparaissent, les tribus réapparaissent. Et le tribalisme mène aux génocides.   



STX vendu aussi.

Carte-France-a-vendre-

 

Vous cherchez un acheteur étranger ? Nous vendons dans les délais les plus courts à une clientèle sélectionnée du monde entier, (Qatar, Etats-Unis, Allemagne, Italie, etc), le patrimoine national.  Transactions financières et négociations discrètes, réalisées par un commercial formé dans une  banque de réputation mondiale. 
 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris
Téléphone : 01 42 92 81 00, demandez Emmanuel.


Nouveau recul de la confiance des ménages français en septembre 2017, pour le troisième mois consécutif.

sdfSelon les données publiées mercredi par l’Insee, on constate une nette recrudescence des craintes des ménages sur l’évolution du chômage,  ainsi qu’une dégradation de l’opinion des ménages sur leur situation financière future et sur leur capacité d’épargne actuelle et future. Etonnant non ?

Ils ne sont pas au courant ces cons la que c’est la reprise et que la crise est finie ?

 



Alstom : la rage et la douleur.

Le saccage de ce qui reste de l’industrie française continue. Après Lafarge, c’est Alstom transport qui passe sous contrôle étranger, dans une fausse fusion, et une vraie absorption. C’est la suite de la braderie de la branche énergie à des intérêts américains.  C’est un véritable assassinat de la  France industrielle : ce qui ne ferme pas, passe sous contrôle étranger.

Qu’est-ce qui rend possible cette situation ?  C’est la corruption généralisée de ce pays. Par exemple : pourquoi la commission parlementaire d’enquête sur la cession de la branche énergie d’Alstom est-elle morte née ? Serait-ce pour dissimuler que les négociateurs français de cette lamentable capitulation bénéficient tous maintenant de postes enviables, que les conflits d’intérêt sont évidents ?

Nous l’affirmons sans ambages, toute cette pseudo élite française est corrompue jusqu’à l’os, et la pourriture ronge jusqu’aux grands corps de l’Etat français. Sous la coupe réglée de mafias occultes, des agioteurs aux mœurs dissolues s’enrichissent du travail passé et présent de milliers d’ingénieurs et d’ouvriers français, qui ont fait l’industrie française.

Des envies de Goulag vous prennent parfois, sans savoir pourquoi.tgv



En Avril 1940…

planche-a-billet1… Il y avait aussi des gens pour penser que tout allait continuer comme avant… C’était même la majorité.



24/09/2017 : le brun, cette couleur tendance que risque de porter au pinacle la crise systémique.

On ne rigole plus, car cette fois ci le loup est dans la bergerie. Il ne s’agit pas de bouffons comme en France qui gèrent leur fonds de commerce, il s’agit de gens qui veulent prendre le pouvoir pour tenir leur revanche sur l’histoire.  Il suffira comme pour la République de Weimar d’une catastrophe économique, du type du crac obligataire qui vient, pour ruiner les détenteurs de contrats d’assurance vie et faire basculer l’histoire. La crise n’est pas derrière nous, elle est devant, elle sera totale, et s’inscrira en lettres de sang dans les livres d’histoire.  



Comme prévu, le modèle allemand se délite.

afd Si non pourquoi l’ex Allemagne de l’Est vire brun ? Si non pourquoi autant d’Allemands ne veulent plus de l’Euro ? Si non pourquoi y a t-il autant de travailleurs pauvres en Allemagne ? Si non pourquoi les résultats des élections de ce soir en Allemagne ?



Le système éducatif au centre de la crise totale.

corrompus-2

 

 Un sage chinois, il y a de cela plusieurs siècles, confia à son empereur :

 

« Si vous voulez détruire un pays, inutile du lui faire une guerre sanglante qui pourrait durer longtemps, coûter beaucoup d’argent et de vies humaines. Il suffit de détruire son système d’éducation et d’y généraliser la corruption. Ensuite, il faudra attendre vingt ans et vous aurez un pays constitué d’ignorants et dirigé par des voleurs. Il vous sera très facile de les vaincre. »

 

Merde alors, on ne savait pas qu’un empereur chinois avait comme projet de nous détruire.



« Si l’école faisait son travail, j’aurais du travail »

700-431485-Diplome-de-cancreOn va étonner : pour une fois que le MEDEF dit une chose intéressante, on peut en discuter. Sauf que dans l’esprit du syndicat patronal, qui ne doit pas avoir ouvert les référentiels depuis cinquante ans, on croit toujours que l’on enseigne Marx, et encore pire, Keynes à nos chérubins. Alors qu’en réalité, on enseigne depuis longtemps la bonne parole libérale, et dans les programmes des sections générales, et dans les sections technologiques et professionnelles, le plus amusant étant que le champ d’amour au libéralisme dans certains programmes est apparu en… 2008, c’est-à-dire juste après que le capitalisme ait failli sombrer dans une gigantesque crise systémique. Evidemment les contempteurs de la pensée unique ne pouvaient pas avoir anticipé cette crise, l’histoire a parfois des pieds de nez assez taquins.

 

Il reste, que oui, l’école ne fait pas son travail.

-          L’école ne socialise plus. C’est la faute à la démagogie généralisée qui conduit à ne plus assurer la défense des fonctionnaires face aux outrages qu’ils subissent de façon permanente dans beaucoup d’établissements, parce que le choix politique fait depuis plusieurs décennies, consiste à maintenir dans les établissements des individus qui relèvent de la maison de correction, et que l’on préfère envoyer dans le mur toute une partie du système éducatif, plutôt que de se retrouver avec la racaille en déshérence dans les rues. Il n’est donc guère étonnant que le monde de l’entreprise voit arriver des bataillons de sauvageons inaptes au travail productif, qui prétendent avoir tous les droits, et aucun devoir.

-          L’école délivre des diplômes de moins en moins crédibles. C’est la faute au carriérisme généralisé, qui conduit comme à la belle époque de la planification soviétique, à tout faire pour obtenir des résultats quantitatifs conformes aux objectifs politiques. C’est ainsi que le niveau général des diplômes s’écroule, y compris dans les filières d’excellence, comme les mathématiques. Tous les enseignants de mathématiques, à tous les niveaux de formation, vous diront leur désespoir de voir une des plus grandes écoles du monde dans ce domaine, être tombée à ce point dans le caniveau. Tous les enseignants de toutes les matières et de tous les niveaux, vous diront les pressions permanentes qu’ils subissent dans les jurys d’examens pour remonter les notes de façon scandaleuse.

 

Comprendre la crise économique, c’est dire la vérité, et c’est ce que nous faisons. Ce n’est même plus un problème de droite ou de gauche. L’avantage c’est que nous constatons que des personnes aux références politiques très différentes nous donnent raison. Ce qui nous conduit à une conclusion plutôt positive. Il suffirait de rendre le pouvoir aux gens formidables, et ils sont nombreux, pour que ce pays reparte du bon pied. Genre 18 juin 1940 et Conseil National de la Résistance n’est-il pas vrai ?             



123

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation