Ralentissements partout.

.Finalement ça ne va peut-être pas si bien que cela : ralentissement de l’inflation en Allemagne, nouvelle chute des cours du pétrole, croissance moins bonne que prévue parait-il, risques politiques en Italie (étonnant), d’ailleurs nous on est très étonné, lol, comment dire, mdr.



SCI bretonnes : 299900% de plus-values en 6 ans !!!

Un placement fastoche : tu fais acheter à ta femme des locaux que veut louer la mutuelle que tu diriges, ta femme paye alors les mensualités du crédit immobilier de la SCI qu’elle a créée avec un pote pour cet achat, grâce aux loyers que ta mutuelle verse à ta femme. 

Après tu prépares sans rire un texte de moralisation de la vie politique, que tu vas être juste obligé de retarder un peu, parce que tu as aussi d’autres casseroles, comme celle de ton fils que tu as employé avec l’argent du contribuable, impossible de faire autrement, car les jeunes bretons sont trop cons pour ce boulot que tu as confié à ton fils, ce boulot de soutien à ta carrière politique, où tu as tellement retourné ta veste qu’elle est si usée, que maintenant tu retournes ton pantalon.

 

C’est donc comme nous vous l’avions annoncé, en marche pour pareil, mais en pire.

 

Ces gens la mettent la démocratie en danger, ces gens la mettent l’économie en danger, car ils étaient déjà là avant 2008, et ils sont toujours là pour pratiquer la même politique que celle qui a mené à 2008.

Il n’y aura aucune sortie de crise possible tant que cette racaille dirigera ce pays, parce que dans l’histoire de France, les queutards et les voleurs ont toujours emmené le pays vers le désastre.



Sauvez nos petits sous (r’vla la chronique) : Abandonne tes fonds en Euro et passe aux SICAV Rosbeef.

Parce que qui va recréer Hong-Kong, Singapour, la Malaisie aux portes du continent en menant une triple guerre fiscale, monétaire et commerciale ? Il paraît qu’en face ils sont vingt trois. Englués dans leur bureaucratie, perdus dans leurs usines à gaz réglementaire, corrompus jusqu’à l’os, ils n’ont aucune chance. On en reparle dans cinquante ans. En attendant London n’a pas fini de stocker les milliardaires. 



ça va mieux, ou subprimes saison deux ?

La reflation : la grosse blague.

 

Moyenne de l’inflation en France (source INSEE).

 

2005-2007 : 1,63 %

2008-2010 : 1,13%

2011-2013 : 1,66%

2014-2016 : 0,23%

 

 

La reprise: la grosse plaisanterie.

 

La production industrielle française est toujours inférieure de 10% à 2007. Le déficit commercial est à la suite, et représente 2% du PIB français. La dette représente 2150 milliards d’Euros et avec tous les cadavres en plus dans les placards, si les taux remontaient vraiment, on serait tous mort. D’ailleurs on a un scoop : dans quelques semaines les taux concernant les emprunt immobiliers vont rebaisser.

 

 

La rigueur : pas pour tout le monde.

 

Ce n’est pas parce que la justice française ne donne pas suite au scandale mafieux de l’éco-taxe qui porte sur des milliards, que les amis de Benetton ne rigolent plus du contrat obtenu de l’Etat français, qui se résume à : privatisation des profits, socialisation des pertes.

 

Zone Euro : salops de pauvres, cochons de Grecs.

 

Après plus d’une dizaine d’abaissements du niveau des retraites depuis 2010, les Grecs âgés pour survivre vendent leurs pièces d’or, véritable placement fétiche dans les familles, ce placement se transmettait de père en fils, et ce n’est plus le cas aujourd’hui : 57000 livres or ont été vendues en 2016, contre 27000 achetées. 1,5 million de personnes ne doivent 1 milliard au  fisc et ne payent pas, car les impôts ont augmenté de 600% en sept ans. Quant à l’électricité, c’est un autre milliard qui est du par les ménages grecs et qui ne sera jamais payé. Plus de la moitié des grecs ne parviennent plus à payer leurs factures. La consommation des ménages continuent de s’écrouler. Ces salops de pauvres risquent de finir par se livrer à Poutine ou à Aube Dorée. Franchement on se demande bien ce qui plaît dans le populisme à ces gens la.

 

Ni droite ni gauche, violence sociale partout.

 

On se doutait bien que les sans dents, les illettrés de GAD, et les jeunes bretons n’étaient pas les fréquentations préférées de l’inspecteur des finances parvenu au pouvoir. Il semblerait que les classes moyennes non plus, car entre la confiscation des placements en assurance-vie en cas de difficulté financière d’un établissement, et la réforme de l’ISF qui s’annonce, et qui ne taxera plus que l’immobilier, il se pourrait bien que les classes moyennes françaises aient mal au derrière dans quelques mois.

 

LA REALITE EST CELLE-CI : IL VA BIEN FALLOIR QUE QUELQU’UN PAYE LA CRISE, REMBOURSE LES DETTES, ET SOIT RUINE POUR CELA. LES BANQUES ET LES MILLIARDAIRES ONT TROUVE LE PETIT BONAPARTE QU’ILS APPELAIENT DE LEUR VŒUX, ET QUI VA FAIRE LE SALE TRAVAIL.  



Le mépris et l’arrogance, ou la nature véritable de ceux qui font la crise, et vont la continuer.

« Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne. Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur Internet ».  C’est la défense de Richard Ferrand, le grand communiquant d’en marche pour justifier l’emploi de son fils avec les deniers du contribuable. On vous invite à lire nos articles sur la présidentielle, on dirait que les événements ne nous donnent pas tort concernant la qualité du personnel politique français. Ils vont nous sortir de la crise c’est certain, lol, comment dire, quelle grosse blague que ces tartufes…  Pour sortir de la crise, il faudrait déjà sortir les sortants, qui étaient là avant 2008, et sont toujours là en se recyclant avec de nouvelles étiquettes  politiques bidons, afin de mener la même politique, en pire. 



Encore deux avions militaires russes interceptés dans l’espace aérien britannique.

Le samedi 27 mai 2017, cette fois ci dans l’espace aérien, et non en bordure. La multiplication de ces incidents aériens depuis deux ans, rappelle que la guerre est aussi un moyen très usité de sortir de crises économiques. Et le danger n’a jamais été aussi grand. 



Macron, l’homme des banques, est-il aussi celui des assureurs ?

Rien n’est moins sûr. En effet derrière le flan de la suppression de la taxe d’habitation, il se profile tout plein de mauvaises nouvelles pour l’immobilier. Rumeur d’un loyer virtuel pour les propriétaires de résidence principale, annonce de modification de l’I.S.F au détriment des placements immobiliers, donnent la tendance. Logiquement, l’employé de banque, favorisera les placements financiers, et cherchera à casser cette vieille passion des Français pour  les placements immobiliers. Or, en dehors des notaires à qui les mondialistes veulent déjà beaucoup de mal en souhaitant exploser leurs monopoles qu’ils considèrent comme corporatistes, l’autre perdant de l’élection présidentielle pourrait être les compagnies d’assurances. Pourquoi ? En dehors du fait qu’entre banquiers et assureurs ce n’est pas la franche camaraderie, surtout depuis qu’ils vendent les mêmes produits comme l’assurance vie, les assureurs sont de gros propriétaires immobiliers, du fait d’une répartition de leurs avoirs imposée par l’Etat français, pour garantir les risques. Du coup, si tu plombes l’immobilier, tu plombes aussi les assurances.

Et revoilà notre chronique « sauvez nos petits sous », car une chose est certaine, ceux qui ont investi sur un pantin au point de faire flinguer le candidat naturel de la droite à l’élection présidentielle, attendent un retour sur investissement. Et il serait étriqué de penser que le seul objectif de ces gens la est de casser le code du travail. Obtenir une fiscalité favorable aux placements financiers, est certainement pour eux un autre objectif, au moins aussi important que le premier.



En marche pour pareil.

Se faire choper bêtement dans un conflit d’intérêt quand on parle les yeux dans les yeux de moralisation de la vie publique, c’est le destin des politiciens français. De fraude fiscale en affaires louches, la vérité c’est que si ils sont tous liés à des réseaux occultes, c’est pour mieux s’entendre entre copains et coquins pour pouvoir mieux se renvoyer l’ascenseur des enrichissements indus. La crise économique c’est d’abord ces gens là qui se font élire sur un programme, pour appliquer celui de ceux qu’ils ont battus, ou qui cherchent à faire croire qu’il est moins grave de piquer dans la caisse pour financer sa campagne électorale, que de mettre l’argent volé directement dans son portefeuille.

La solution à la crise c’est que vous rendiez vos mandats à la démocratie, et l’argent volé à la collectivité.  



Grèce : R.A.S

Editorial du « Monde ». Partie remise, de nouveau. Il faudra attendre encore pour avoir un plan de restructuration de la dette grecque, qui permette à ce pays de voler de ses propres ailes, après des années de crise. Lundi 22 mai, les ministres des finances de la zone euro ne sont pas parvenus à un accord sur le versement d’une nouvelle tranche d’aide, alors que le gouvernement d’Alexis Tsipras attendait au moins 7 milliards d’euros.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/05/23/en-finir-avec-les-tergiversations-sur-l-aide-a-la-grece

commentaire :

Franchement y font chier ces grecs, vont pas nous gâcher la belle reprise, (au moins aussi belle que celles de 2010 et de 2012), de la zone Euro. Peuvent pas crever en silence ? Parce que c’est magnifique tout de même l’Europe en marche : des bougies à Manchester, des banquiers qui imposent leur candidat à la Présidentielle, une montée généralisée de la pauvreté et de l’exclusion. Il n’y a que des populistes pour croire que la catastrophe qui vient sera dans les livres d’histoire pour longtemps. Tout va bien, si on vous le dit, et surtout tout va aller mieux, c’est certain.

Pour ceux qui ne seraient pas convaincus, rappelons qu’une autre politique est possible.   



Le licenciement ni de droite ni de gauche.

Ce sera beaucoup plus simple : tu le recevras par sms. Simplification, modernité, nous sommes en marche pour la flexibilité la plus totale. Tu n’es qu’un pion, une variable d’ajustement, un facteur de production qu’il convient de combiner du mieux possible avec le reste du monde, pour maximiser le taux de profit. Pas d’inquiétude à avoir cependant, comme il est écrit dans les manuels de sciences économiques de ceux qui  savent, le chômage favorise l’emploi. Enfin presque, parce que selon ceux qui savent, il y a aussi un taux naturel de chômage, aux Etats-Unis il serait à 5% de la population active. Pourquoi? Mystère.

Marchons donc vers le stade suprême du libéralisme, on l’appelle la barbarie.



12

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation