Concentration du capital et résistance nationale.

Qui va gagner ? Hélas, trois fois hélas, il se pourrait bien que la résistance, qu’ils appellent populisme, à la mondialisation apatride des multinationales ne soit qu’un chant du cygne, face à une évolution historique. Quand on voit avec quelle puissance et quelle rapidité a été fabriqué en France le candidat des banques, et que les gogos pensent voter pour un présidentiable de progrès parce que le matraquage médiatique distille cette supercherie, on peut penser le combat perdu d’avance. Et il l’est probablement. C’est donc la schlague des serviteurs de l’argent qu’il faut s’attendre à subir dans les prochaines années, et une régression sociale sans équivalent. Et finalement si les moutons veulent bien devenir esclaves,  ils n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes. Il reste que ce système porte en lui même une contradiction fondamentale qui le conduit à sa perte, c’est sa violence sociale qui entraînera inéluctablement une réaction  populaire encore plus violente, sous les formes diverses, de replis ethniques, de haines, de massacres.

Dommage, l’histoire méritait un autre destin.



Vivre et travailler au pays, la proposition six : cassons la hiérarchie des salaires.

Facile : tu imposes une permutation : les joueurs de foot de ligue 1, 2, et trois, échangent leurs salaires avec les meilleurs scientifiques, ingénieurs et ouvriers français. Tous ceux qui étaient partis aux Etats-Unis rentrent en Concorde,  (qu’ils ressuscitent en l’améliorant pour l’occasion), le Quatar et Hidalgo font la gueule, mais les contribuables français sont ravis de subventionner l’utilité sociale et non plus les jeux du cirque. ( Surtout pour se prendre six à un au match retour, la honte absolue). Et en plus, avec des salaires comme ça, ils ne peuvent plus faire autrement que vaincre le sida et le cancer, et percer définitivement les mystères de la fission nucléaire.       



Macron, ce type, ni à droite, ni à gauche.

Extrait de la liste des soutiens financiers du candidat Macron :

  • Patrick Drahi, le milliardaire des paradis fiscaux, qui a acquis SFR grâce à Macron et qui possède BFM TV,RMC, « L’express »,  » Libération »

  • B. Arnault, de LVMH, le premier des milliardaires français

  • François Pinault, autre milliardaire propriétaire du magazine « Le Point » …

  • Bergé et Niel,  deux géants de la Bourse, patrons des journaux « Le Monde », « L’Obs »

  • Alexandre Bompard, patron de la FNAC et de DARTY

  macron et gattaz



Mammouths laineux et crise économique.

Des scientifiques américains proches de l’exploit : le mammouth laineux en passe de renaître.

A la crise économique, écologique, politique, opposons le progrès, aux malthusiens de tous les continents nous disons : voilà trois siècles que vous annoncez l’apocalypse démographique et vous vous êtes trompés, vous annoncez l’apocalypse écologique, et vous vous trompez encore, parce qu’en réalité vous méconnaissez le génie humain. La seule apocalypse à craindre, c’est celle que préparent les rapaces de la finance qui souhaitent mettre l’homme au service de l’économie en détruisant les peuples, alors que la bonne solution serait de mettre l’économie au service de l’homme et de respecter les nations, à commencer par la nation française, centre intellectuel depuis plusieurs siècles des progrès de l’humanité. 

  cf l’info France info

Mammouths laineux, tourtes voyageuses… Ça vaut (vraiment) le coup de ressusciter les espèces disparues ?

Mammouths laineux et crise économique. 6bead150-70ed-11e6-af32-6388e50cc11f_franceinfo-logo-cmjn-1.png.cf
franceinfo
Franceinfo25 mars 2017

12119541
Mammouths laineux, tourtes voyageuses… Ça vaut (vraiment) le coup de ressusciter les espèces disparues ?

Ce n’est pas de la science-fiction. Le mammouth laineux pourrait bien faire son retour sur Terre, 4 000 ans après sa disparition. Des chercheurs américains travaillent actuellement à sa réintroduction grâce à la manipulation génétique. Au-delà de l’exploit scientifique, d’autres s’interrogent sur les bienfaits réels de ce qu’on appelle la « dé-extinction », c’est-à-dire le fait de ressusciter des espèces animales.



Mars 1940

Une majorité de Français pense que l’on va bien encore trouver un arrangement avec l’Allemagne, que tout va continuer comme avant, qu’il sera possible de nager encore dans les petites combines car les exemples de trafics  viennent de haut, et tout le personnel politique est discrédité.

Mars 2017, rien n’a changé, les Français pensent que l’on va bien pouvoir trouver un arrangement avec l’Allemagne, que tout va continuer comme avant avec Macron, et qu’il sera encore possible de nager dans les petites combines puisque de nombreux ministres et candidats à la présidentielle s’avèrent être des escrocs.  un tel aveuglement confine à la bêtise. Un drame se prépare, l’énoncer c’est déjà résister. 



Offre d’emploi.

Propose 55000 € pour faire du classement à l’assemblée nationale avec petits CDD sympas, possibilité de cumul avec stage à l’étranger si totalité de la scolarité en maternelle accomplie. Envoyez candidature ministère de l’intérieur.

Français, si vous avez le sentiment d’être pris pour des cons, vous avez raison. Et si la haine vous gagne, et que vous pensez que la crise économique c’est d’abord cette République des copains et des coquins, vous n’avez peut-être pas tort.  



Le Sénat d’accord avec un blog comprendre la crise économique.

Le Sénat estime dans un rapport qu’une déflagration du type de celle des subprimes est toujours possible. L’impact serait plus marqué qu’en 2008. Les investisseurs non résidents prennent leurs distances.
En savoir plus sur https://investir.lesechos.fr/marches/actualites/les-risques-d-une-nouvelle-crise-financiere-d-ampleur-n-ont-pas-disparu-1648495.php#0Qsc8ETgx3FQ3tPI.9

(Et ce n’est pas pour cela que nous reviendrons sur notre proposition de supprimer le Sénat).



Vivre et travailler au pays : proposition cinq, cassons les prix de l’énergie.

Tu alimentes la déflation des prix de l’énergie et tu fais plaisir à tout le monde, en développant massivement les énergies renouvelables pour éclairer les panneaux qui indiquent le chemin des centrales nucléaires, l’industrie nucléaire, le pétrole de schiste, et tu relances la production de charbon, et comme tu as la baraka tu as enfin trouvé les gisements de pétrole dans la mer d’Iroise qui t’attendaient depuis des siècles, et même tu as développé la micro production hydraulique qui veut que dans chaque patelin, dès qu’il coule un peu d’eau tu ne trouves plus un moulin, mais une petite centrale hydro-électrique .

Bien sûr tu as largement subventionné tout cela, tu as organisé la renationalisation de la distribution et de la production d’énergie , le but étant de fournir une énergie à un prix imbattable. L’eurocratie se casse les dents sur les comptes d’E.D.F-G.D.F, impossible de démontrer que tu pratiques le dumping. Parce que les comptes d’E.D.F c’était déjà pas clair à l’époque du tout nucléaire, alors tu penses bien qu’avec le tout énergie ça ne s’est pas arrangé.  Mittal assiège tes ministères pour pouvoir rouvrir toutes les usines sidérurgiques qu’ils avaient fermées, et pour pouvoir en ouvrir d’autres. Même les sidérurgistes chinois veulent venir quand ils se rendent compte qu’avec ton prix de l’énergie low coast, tu pratiques encore plus le dumping que le gouvernement chinois. Et comme tu croules sous la production d’électricité, tu es passé au tout électrique dans les logements, sur les routes. Et des petites autos jusqu’aux radiateurs électriques tu fabriques tout ça en France. 

Cela ne va pas être possible ? C’est trop colbertiste, et surtout tu penses que qu’il faudrait un pouvoir politique fort pour surmonter l’influence de ceux qui ne veulent que rien ne change ? Bon, attendons la suite de la crise, alors.

(Au fait ça va les élections présidentielles françaises ? Tout le monde pense que le candidat ni à gauche ni à droite, et candidat des banques va gagner ? Possible, 1929, 2008 et la suite, même combat).  



Tout monte.

Les taux, l’inflation, les scandales, la dette, le chômage, le FN, la croissance, la bourse, tout monte ensemble, du jamais vu et  du grand n’importe quoi. La crise semble rendre hystériques les spéculateurs . Le retour au réel risque d’être violent.



Deutsche Bank : à l’insu de son plein gré.

Alors que le dirigeant de la banque allemande, John Cryan, démentait récemment la nécessité d’une augmentation de capital, finalement la première banque allemande en préparerait une de … 8 milliards d’Euros. (Annonce Deutsche Bank). Bref, les faits sont têtus, et on annonce rarement une augmentation de capital, surtout pour une banque, quand tout va bien. 



12

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation