Trump : America first

La crise s’aggravant, ce sera chacun pour soi et Dieu pour tous. C’était prévisible, et on l’avait prévu dès 2011. La médiocrité de la majorité des commentaires qui sont de nature affective, montre que l’évolution de la crise économique, n’est absolument pas comprise par la pensée unique. Ils vont continuer à allumer des bougies après les attentats, à dire comme ça fait bobo quand des gouvernants de plus en plus durs vont prendre le pouvoir, et à s’indigner sous des tentes. Mais d’auto-critique, il n’y en a pas. C’est pourtant un grand classique de l’histoire, que le prolétariat trahi par les sociaux traîtres, tente sa chance avec le nationalisme.  



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation