L’Europe allemande défaite, le prix de la collaboration sera terrible.

Trump se propose de se mettre d’accord avec Poutine sur le dos de l’Eurocratie, et les anglais, suivent leurs traditions, et rembarquent à Dunkerque, quand la situation se complique sur le continent.

Il n’y aura pas de pitié pour les pays européens qui se sont livrés à une pseudo élite, corrompue, décadente, incapable. Il n’y aura pas de Général deux étoiles pour donner l’illusion d’une résistance.

A l’Ouest, A l’Est, comme au Sud de l’Europe, l’Euroratie est considérée comme une putain qu’il convient au mieux de laisser à sa décadence, au pire, de violer sans vergogne.

La crise économique a renforcé le nationalisme des nations qui ne veulent pas mourir, États-Unis, Russie, Grande-Bretagne, Chine, et qui vont multiplier mesures protectionnistes, guerres commerciales et fiscales. En attendant la grande explication finale, qui ne manquera d’opposer les blocs, les faibles vont verser des larmes et du sang, et les faibles ce sont les européens.  



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation