Le sage chinois.

le sage chinois



Hillary Clinton : deux bons points.

Le premier : elle dit dans ses promesses de campagne vouloir remonter le salaire minimum aux Etats-Unis. Et ça c’est une bonne idée pour soutenir la demande, plutôt que de tenter de le faire avec l’accroissement de l’endettement.

Le second : tu te rends compte : il existe un salaire minimum aux Etats-Unis ! Qu’en pense BFM ? Remarque si on favorise le camping à Calais, c’est aussi pour ne pas avoir à payer de salaire minimum, ni de charges sociales…  



Singapour sur Tamise

Ecoutez les baver de haine sur les rosbifs qui ont quitté l’eurocratie, sa corruption, ses mafias, sa dictature. Ils avaient promis l’apocalypse à l’économie britannique. Elle ne s’est pas produite, au contraire la croissance s’est accélérée. Mais ils promettent que c’est pour bientôt. Ceux qui n’ont pas vu venir la chute du mur de Berlin, la crise de 2008, et qui pensaient que le régime syrien s’écroulerait en quinze jours, devraient se taire, car cela va commencer à se voir qu’ils sont nuls et ne doivent leurs gras émoluments qu’à leurs copinages.   Et nous on pense que quand les Grands Bretons rembarquent à Dunkerque, ce n’est jamais pour rien. Ils vont devenir le porte-avions de L’Asie et de L’Amérique pour inonder l’Europe décadente de produits industriels. Les Goebbels de l’eurocratie  croient avoir trouvé l’argument irréfutable dans le fait que l’industrie ne représente que moins de 15% du P.I.B de la Grande Bretagne. Mais ces crétins sont incapables d’une vision plus éloignée que le bout de leur nez,  leur pensée économique est complètement statique, et ils sont incapables de raisonner de façon dynamique, de réaliser la moindre projection crédible de l’avenir.  La Grande Bretagne : ce pays plein de promesses. Ce futur Singapour sur la Tamise.



Crise économique en Octobre 2016 : l’impasse est totale.

On commence à comprendre la logique des banques centrales : Mario et Jeannette se savent piégés par les erreurs théoriques provenant de l’idéologie des économistes monétaristes, car non seulement la politique des taux zéro n’a pas permis de relancer l’investissement et la croissance, mais il est impossible de remonter les taux de façon significative, sans provoquer une crise financière qui ferait de 1929 et 2008 une rigolade. Les conséquences seraient incalculables : crac obligataire, défauts de très nombreux pays qui ne survivent plus que grâce à l’argent gratuit de Mario, crise systémique des banques acculées par les faillites des entreprises et l’explosion des créances douteuses. Alors, qu’attendent ils ? C’est assez simple à comprendre, ils savent que le niveau atteint par les dettes ne permet pas autre chose qu’une restructuration et des défauts massifs. En même temps, si cela était le cas, les banques centrales seraient très embêtées : leurs bilans sont maintenant hypertrophiés de dettes pourries, qu’elles ont rachetées massivement pour alimenter leurs politiques d’argent facile. C’est pourquoi secrètement, tous les soirs Mario allume un cierge pour que l’hyper inflation démarre. Ils ne comprend d’ailleurs pas pourquoi avec toute la monnaie de singe balancée, les prédictions de Milton ne se produisent pas. Pourtant, l’hyper inflation, c’était une bonne idée pour ruiner les rentiers et résoudre le problème des dettes, une bonne façon de refiler le bébé aux épargnants pour qu’ils deviennent les cocus de l’histoire, et que ces messieurs qui dirigent, et qui ont déjà planqué leurs petites noisettes, ne payent pas les conséquences de leur débile politique économique. Oui, mais voilà, et si c’était le marché qui décidait d’exploser les taux vers le haut, et qu’il n’y avait pas d’hyper inflation ? Tu ferais quoi alors mon Mario ?    



Un président ne devrait pas dire ça.

Pauvre Hollande, pauvre France : pour une fois qu’un homme politique dit la vérité sur les magistrats, les footballeurs, ses petits camarades, et qu’il ne se cache même plus d’être un petit bourgeois carriériste et cynique, tout le monde lui tombe dessus avec des cris d’orfraie. Tous complices, tous faux culs, c’est aussi cela la crise économique.  Tant que le mensonge, la grivèlerie, l’escroquerie, seront le lot commun, aucune issue ne se présentera.  



Revenu universel : la nouvelle escroquerie intellectuelle.

Que des politiciens professionnels candidats à la candidature parmi les plus démagogues, comme Kosciusko-Moriset et Hamon, fassent campagne pour, devrait inciter à la prudence. Il s’agit en effet de la plus belle arnaque intellectuelle, dont l’objectif est de faire passer la pilule de l’ubérisation généralisée de la société qui se prépare, avec les licenciements massifs qui  vont venir dans les banques, la grande distribution, et d’autres activités de service, après ceux de la désindustrialisation. Que l’on en juge : vendue comme la mesure qui permettra, même à ceux qui veulent glander, de percevoir un revenu de 535 euros pour tout le monde, c’est en réalité la suppression généralisée du RSA, des aides au logement, des prestations familiales, et probablement des retraites par répartition qui est le véritable objectif. C’est une mesure qui permettra de considérables économies, mais aussi de mettre fin au versement de salaires dignes contre un travail. Elle renforcera l’assistanat généralisé à toute la population, et se révèle être extrêmement dangereuse pour la dignité humaine.   Les promoteurs de cette mesure trouvent en effet formidable l’ubérisation de la société, où pour compléter l’aumône qui sera versée, il faudra conduire en taxi l’élite politicienne pour quelques euros, ou encore vivre des trafics divers et variés, comme dans les zones de non droit qui pullulent dans le pays. Cette société là, on n’en veut pas, on n’en veut plus. C’est le respect de la constitution, et le droit au travail pour tous qui doit rester l’objectif d’une politique économique.      



Non à la guerre comme moyen de résoudre la crise économique.

Le président Poutine a signé ce  12/10/2016, un décret autorisant le ministère de la Défense (MoD) pour commencer à appliquer le système de gestion de l’état de guerre (état de siège) qui donne la pleine puissance à l’armée russe sur l’ensemble de la nation. Il a, en outre, ordonné que tous les enfants russes actuellement à l’étranger doivent être ramenés au pays immédiatement avant le «début de la guerre totale».



Therésa May : les valeurs de notre civilisation vous disent merci.

Humanisme, démocratie, nationalisme,  respect des classes populaires et dénonciation du dévoiement des élites, voilà ce qui nous sortirait de la crise économique et politique, et que l’on entend dans le discours de la première ministre britannique. Mais pourquoi ces salops d’anglais ont-ils des grands dirigeants, quand nous, on a Juppé et Hollande ?



Choisis ta crise systémique.

Soit tu remontes les taux et tu plantes les banques, car les tonnes de créances douteuses vont devenir des créances irrécouvrables, soit tu continues ta politique de taux négatifs, et tu plantes les banques qui ne font plus que des pertes, mais aussi l’assurance vie, qui ne parvient plus à assurer les rendements promis. Merci à Milton et autres Ben, dont les délires idéologiques qu’ils ont pris pour de la science économique savante, nous ont enfoncé dans la pire des situations possibles, cumulant déflation, et risques de plus en plus probables, de crise systémique. On aurait presque pitié de Jeannette et de Mario, qui ne savent pas comment sortir de ce bourbier, et qui tentent de refiler la patate chaude aux gouvernements, en jurant que finalement, rien ne vaut mieux que la relance budgétaire, et les politiques keynésiennes. Cela serait presque drôle,  si l’issue n’allait pas être dramatique.



Effondrement généralisé du système financier.

Pour quand ? C’est ce que tout le monde aimerait bien savoir, mais dans les salons dorés ils s’y préparent de plus en plus activement, d’autant qu’ils espèrent bien faire payer à la populace leur crise, et se servir de l’effondrement systémique pour cela.



12

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation