Renzi c’est bidon.

La preuve : le PIB de l’Italie est toujours inférieur de 10% à celui de 2008, l’investissement a baissé d’un tiers depuis cette date, et le chômage est toujours supérieur à 12% de la population active. Et en plus les banques italiennes sont au  bord de la catastrophe, et c’est pourquoi l’Italie fait l’actualité en Juillet 2016. L’eurocratie a interdit aux Etats de sauver les banques, mais les banques italiennes sont incapables de se recapitaliser seules, alors comme d’habitude on cherche une solution pour contourner des postures de nature idéologique. On en propose une solution : la nationalisation. (On rigole, on rigole). En tout cas les politiques de l’offre, au risque de nous répéter, ça ne fonctionne pas.



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation