Taux zéro, la politique qui vaut zéro.

L’épargne des ménages augmente, et les entreprises profitent de cette situation pour racheter leurs obligations, voilà à quoi conduit la politique du taux zéro, et surement pas à une reprise de l’investissement, de la consommation, et de l’inflation. Il ne restera bientôt plus au pauvre Mario que les obligations les plus pourries, dont personne ne veut, pour achever de massacrer le bilan de la B.C.E. Il y a cinq ans que nous avons écrit que cette politique ne menait à rien. Et c’est parce que nous avons lu les bons manuels de sciences économiques que nous pouvions écrire cela. Car cela fait environ 80 ans que Keynes et ses élèves ont expliqué la trappe à liquidité. Il est temps de nettoyer les universités des érudits de l’école de Chicago, dont les convictions idéologiques mènent au fiasco actuel. On pourrait peut-être les refiler aux universités qui enseignent les mathématiques,  qui manquent d’enseignants, en mathématique.  



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation