Faillite du système financier.

Qui va payer ? Les ménages bien sûr, depuis le test de Chypre, le système est rodé, voté, en marche. Ainsi les faillites bancaires ne sont plus à la charge de l’Etat en zone Euro, pour l’instant. Conformément à la nouvelle réglementation, après les actionnaires, les épargnants passent à la caisse. Ainsi d’un trait de plume, l’épargne de toute une vie a été perdue pour des particuliers italiens, qui ont eu l’imprudence de faire confiance à la mauvaise banque. Pas de panique, ce système n’est pas viable, et les marchés boursiers se sont chargés de rappeler ces derniers jours, que le libéralisme, c’est seulement quand cela les arrangent. Pas question de laisser des banques faire faillite, il ne faudrait quand pas trop prendre au trop au sérieux les poncifs des libéraux, nous disent les marchés boursiers. Aussi en catastrophe, Mario a été obligé d’annoncer qu’il mettrait toute la fausse monnaie demandée si nécessaire sur la table. Le problème c’est que l’on ne peut plus sortir de ce système. A suivre.     



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation