Sortir de la crise économique, c’est possible.

Il suffit de reprendre la marche du progrès. Exemple : aux Etats Unis les salaires baissent depuis 1966 pour les ouvriers et depuis les années 70 pour les employés. Ainsi  en 1947 le salaire horaire moyen pour un employé était de 12,27$, et en 1970 il était de 21,23$. Cette croissance de la rémunération fit la croissance économique. Mais en 2013 il n’était plus que de 20,13$. Si la généralisation du deuxième salaire dans les ménages et l’allongement du temps de travail permit de maintenir le pouvoir d’achat des ménages américains, la crise qui se développa autour des années 70 tient à l’arrêt du progrès social. Est ce être bien rouge que de prôner comme Keynes des salaires en progression, la semaine de travail de 20H, et l’intervention économique de l’Etat ? Surtout à quoi cela sert il de gagner des millions quand on dirige une multinationale pour passer sa vie dans des avions, et avoir des enfants qui deviennent tarés parce que les parents  reconnaissent à peine leur progéniture quand elle la croise entre deux déplacements ? Il faudrait lâcher un peu, pour le bien de tous.         



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation