Catalogne : la nation est morte vive la nation.

C’est une leçon que devrait méditer L’eurocratie : en tuant l’idée de nation, on provoque l’apparition de nouveaux Etats à connotation ethnique. On ne peut pas empêcher des gens de vouloir vivre ensemble, et de se replier sur un dénominateur commun, surtout quand la crise de surproduction s’aggrave chaque jour qui passe. Aujourd’hui 28 septembre 2015, le CAC perd encore 3%. Les eurocrates se rassurent en disant ouvertement que l’on a fait plier l’Ecosse concernant ses idées d’indépendance, et la Grèce concernant ses velléités de sortir des politiques d’austérité. Là dessus, la reprise économique, à laquelle ils sont les seuls à encore croire, et les multitudes de compétitions sportives où l’on agite encore les étendards des anciennes nation, pour faire plein d’argent et abrutir les masses, devraient permettre d’arranger les choses à terme. Cela n’arrangera rien du tout, l’ Europe court vers son destin, et il sera dramatique. La seule façon d’empêcher cet avenir sombre, serait de revenir sur plus de trente années de libéralisation, cette idéologie du 19°m siècle, voire du 18°m, et de restaurer le cadre national, idée moderne, contrairement à ce que l’on souhaite nous faire croire.



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation