Martin : je trahis, tu trahis, ils trahissent.

 

Echange carrière syndicale, contre carrière politique. Même plus besoin de l’argent de l’U.N.I.M.M pour fluidifier le dialogue social. Un poste parmi les eurocrates, et ça repart. Les cocus restent au bord de la route, mais attention, les peuples ont des colères parfois qui emportent tout. Le pire dans la crise économique, c’est ce « après moi le déluge ».

Aller pour se remonter le moral, petit conte de Noël à venir



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation