Union bancaire

 

On sait comment l’économie libérale résout les crises financières et économiques : par la socialisation des pertes. C’est ainsi que l’Irlande est devenue insolvable : l’Etat Irlandais a du refinancer les banques irlandaises. Aussi les eurocratres voudraient changer les règles du jeu. On vous rassure,  ce ne sera pas la nationalisation automatique, et les mines de sel pour les responsables du chao. Non, ce sera la méthode Chypre. Après les actionnaires des banques en difficulté, on fera les poches des déposants en cas d’insolvabilité d’une banque, comme on l’a fait pour Chypre. Autrement dit, on rend possible la faillite d’une banque, et il va falloir que les déposants réfléchissent à deux fois avant de choisir une institution. De plus on va créer une nouvelle usine à gaz pour apporter des fonds en cas d’urgence. Bref, nous sommes en plein délire des idéologues libéraux : une banque peut faire faillite et les clients seront perdants, c’est la loi du marché.  Comment créer les conditions d’une crise systémique pour éviter d’avoir à réglementer, on ne saurait mieux faire. Pourtant est-ce difficile de séparer les banques d’affaires, des banques de dépôts ? Il semblerait, on s’habitue aux bonus de la spéculation avec l’argent des clients…



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation