crise économique : dans le dur

Quelques milliards pour sauver P.S.A, quelques autres pour les collectivités locales en peine depuis que DEXIA est devenue une bad banque, résidu de l’institution qui avait pour mission d’assurer le financement des communes et des départements , institution coulée par d’anciens fonctionnaires convertis trop vite au libéralisme le plus dangeureux, le plus pédant, le plus stupide. C’est trop peu, trop tard. On dirait les chaloupes du Titanic dans le froid glacial de la pensée unique. La cerise sur le gateau  étant l’annonce du pseudo choc de compétivité, ou comment continuer vers l’iceberg à pleine vapeur, quand le coût du travail représente moins de 15% du coût de revient dans l’industrie, et parfois moins de cinq. 

Promis, bientôt on vous livre notre sentiment sur le nucléaire, après le charbon, et avant les énergies alternatives, comme pistes de croissance pour aller vers l’autonomie énergétique. Un projet industriel, un plan incitatif, une relance de l’investissement : productivisme et croissance économique, keynésien et colbertiste, un blog comprendre la crise économique,quoi.

Vive la crise, elle va liquider la pensée unique, et on va pouvoir passer à autre chose, enfin. 



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | On S'Bouge
| appleshoes
| CGT Association Rénovation