RESISTANCE J-0

En mai 1940 un régiment d’artillerie lourde se débande à 8km de Sedan sur la seule base d’une rumeur. Or, ce régiment tenait sous son feu les ponts de Sedan par lesquels Guderian va engouffrer ses blindés, pour prendre en tenaille l’armée française.

Plus tard, certains des bombardiers français, chargés d’arrêter l’hémorragie, reviendront à leur base sans avoir accompli leur mission, estimant impossible de franchir la D.C.A allemande.

Ce que témoignent ces événements, c’est de la faillite d’une élite. Incapacité du commandement à contrôler ses troupes, incapacité de l’état major, à intégrer les contraintes d’une guerre moderne.

C’est la même faillite qui s’organise devant la crise économique.

15 jours après l’euphorie déclenchée par le Président de la B.C.E, tout le monde peut constater que les perspectives économiques n’ont jamais été aussi sombres.

C’est l’incapacité à concevoir autre chose que des politiques de l’offre pratiquées depuis trente ans qui est la cause de la crise économique.

C’est l’incapacité à comprendre le jeu des dirigeants allemands qui nous conduit au désastre.

Dans la veulerie de la collaboration Laval disait souhaiter la victoire de l’Allemagne. Avec la règle d’or, voilà chose faite. L’Europe a une monnaie allemande qui permet à l’Allemagne d’exporter 40% de son P.I.B en zone Euro sans désavantage de change, sans rencontrer de véritable résistance, puisque l’industrie française est exsangue, l’industrie italienne bientôt ruinée par les politiques d’austérité.

L’Allemagne bénéficie d’une rente ricardienne grâce à son O.P.A sur la R.D.A, et elle a récupéré son espace vital jusqu’à l’Ukraine.

Cette situation ne perdura pas, car parmi  les victimes collatérales de cette politique, figure le peuple allemand qui subit une austérité sans précédent.

Ce qui perdurera c’est le discrédit de la construction européenne, présentée comme humaniste et généreuse, qui se révèle policière contre les peuples en colère, et pourvoyeuse d’appauvrissements. Ce qui risque de perdurer, c’est le discrédit de la démocratie gangrénée par des politiciens professionnels corrompus, et dont la communication se réduit de plus en plus à des numéros de bouffons.

Une autre politique est possible. En témoigner est déjà un acte de résistance.



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation