Chômage : la machine infernale. j-3

Aulnay, sidérurgie, et voilà les plans sociaux en pagaille dont on vous parlait avant les présidentielles sur ce blog.

Monsieur Peugeot ne vend plus ses voitures, il n’achète donc plus d’acier à Monsieur Mittal qui ferme ses usines. Monsieur Lambert qui travaillait chez Mittal, n’ayant plus de salaire, n’achètera pas le pavillon attendu à Monsieur Bouygues, qui va réduire les contrats de ses, (nombreux), sous traitants, qui n’embaucheront plus d’intérimaires, et qui réduiront leurs achats chez Monsieur Carrefour, qui réduira sa demande à Monsieur Danone.

Résultat un chômage qui explose et s’auto alimente.

Monsieur Jean Marc, dont les recettes fiscales vont s’effondrer, va nous parler de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal, pas comme destination de vacances, mais bien comme d’un nouveau projet socialiste, celui de la règle d’or, de la mondialisation, de l’Eurocratie.

On continue le massacre ou on change de politique économique? Genre keynésien et colbertiste, genre un blog comprendre la crise économique, parce que les balles de plastic de la police espagnole ça fait mal, et on n’aimerait pas ressembler à la Syrie d’aujourd’hui. 



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation