crise économique j-12

Pourquoi J-12? Regarder les articles précédents.

 

Ce qui démontre bien la nature d’une crise de surproduction mondiale, c’est que la croissance des pays émergents ralentit.

Ainsi en Chine elle est passée de 16% à… 9%, pas mal quand même.  Mais l’Inde,  le Brésil, l’Argentine connaissent le même sort.

Les échanges internationaux , en majorité manufacturiers ne se sont pas encore contractés au point de devenir négatifs, mais la progression est passée de 20% par an à 4%. Ces pays connaissent le même sort que l’Allemagne : les politiques d’austérité en diminuant la demande, mondialise la crise.

Dans le cas de la Chine, un point est très intéressant : pour soutenir la demande, les hausses de salaires de 15% par an devait relancer la consommation intérieure, mais l’échec de cette politique est sensible.

Explication? Comme nous l’avons développé dans différents articles, il ne suffit pas d’un déficit budgétaire ou d’une augmentation des salaires pour relancer la demande à tous les coups : il faut aussi réunir des conditions. Or dans le cas chinois une des conditions n’est pas respectée, et cela favorise la propension à épargner : il n’y a pas de protection sociale digne de ce nom, aussi les ménages ont profité de ces augmentations salariales pour gonfler leur épargne de précaution .

On est assez loin des raisonnements des monétaristes pour qui il suffit d’arroser pour que ça pousse…

Au fait Mario, la théorie générale, ça avance?



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation