Récession : l’aveu.

Récession : début de l’aveu.

 

 

Les faits sont têtus disait l’autre. La vérité ne peut plus être dissimulée, le terrain commence à être préparé : peut-être bien quela Franceva perdre son triple A, mais ce n’est finalement pas si grave que cela, peut-être bien aussi que la croissance sera négative, mais il n’y aura pas de troisième plan de rigueur. N’en croyez pas un mot. La diminution drastique des dépenses de l’Etat, les massifs licenciements qui nous attendent, la sinistrose des consommateurs, vont contribuer à diminuer les recettes fiscales de l’Etat, et plomber davantage ses comptes. La réalité qui nous attend est celle du peuple grec.

 

C’est une réalité terrible, mais elle est aussi pleine d’espoir,  car elle peut obliger la démocratie à se lever, forcer l’intelligence à renverser la cooptation. En effet,  il n’y a pas de solution à attendre avec les gens qui prétendent diriger actuellement, trop accrochés à leurs privilèges, trop déconnectés de la réalité par les chants de leurs laquais qui plaisent à leurs oreilles engourdies.

 

La bêtise ne gagne que sur le court terme en histoire. Derrière les crises il y a toujours des démocrates pour avancer des solutions. Il y a toujours un programme national de la résistance qui permet de sauver l’essentiel.

 

C’est bientôt noël. Envoyez des cadeaux : par exemple « La théorie générale » de Keynes à chaque Euro député.   

 

 



Laisser un commentaire

le kiosque |
Bliid |
wowgoldhao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | actuetbuzz
| appleshoes
| CGT Association Rénovation